Puceron du chèvre-feuille

Hyadaphis tataricaeNote de bas de page 1

Hôtes

Chèvrefeuille (différentes espèces)

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Fleurs de chèvrefeuille infestées d'Hyadaphis tataricae.
Source : sciencephoto.com

Les œufs de l'Hyadaphis tataricae passent l'hiver sur leur hôte. Ils sont de couleur claire au début, puis deviennent noirs et luisants. Ils éclosent au début du printemps, et les pucerons commencent à se nourrir sur les jeunes feuilles de chèvrefeuille. L'Hyadaphis tataricae est un insecte à corps mou, en forme de poire, de couleur crème à vert clair, qui mesure environ 2 millimètres (mm) de longueur. Les générations de pucerons qui se succèdent durant la saison de végétation sont constituées exclusivement de femelles capables de se reproduire sans s'être accouplées et donnant naissance à des petits vivants. De nombreuses formes avec et sans ailes voient le jour tout au long du printemps, et les plantes hôtes sont déjà gravement endommagées au début de l'été. Les populations de pucerons diminuent considérablement au cours de l'été, possiblement en raison de la chaleur extrême, de la faible humidité ou de la maturation des feuilles. En septembre, avec le rafraîchissement de la température, les populations commencent à croître rapidement, causant de graves dommages aux branches terminales. Des générations de mâles et de femelles adultes sans ailes se succèdent de la mi­septembre au début octobre. Après l'accouplement, les femelles pondent des œufs qui passeront l'hiver sur leur hôte.

Dommages

La description de cette image suit
Branche présentant les symptômes du balai de sorcière, causés par l'infestation de pucerons.
Source : Whitney Cranshaw, Colorado State University, Bugwood.org

L'Hyadaphis tataricae préfère se nourrir des jeunes feuilles terminales, qui sont encore tendres. En se nourrissant, les pucerons freinent la croissance des feuilles, et celles-ci se replient vers le haut, le long de la nervure médiane, formant ainsi une poche qui renferme les pucerons. Les feuilles et les tiges prennent alors une couleur gris rosâtre ou violet grisâtre. L'intensification de l'alimentation des pucerons cause un affaissement des branches terminales et un syndrome appelé « balai de sorcière ». Ce syndrome cause la formation de multiples branches courbées et de nombreuses petites feuilles ondulées. Le feuillage infecté meurt au début de l'automne et demeure sur la plante, formant des masses foncées peu esthétiques. En outre, à cause de la mort des branches terminales, les plantes touchées subissent un grave rabougrissement et une ramification excessive des branches.

Lutte

Il n'existe aucun insecticide homologué contre l'Hyadaphis tataricae. Il est possible de le combattre dans une certaine mesure, en retirant et brûlant les vieilles branches infestées, pendant l'hiver, pour détruire les œufs en hibernation. En outre, on recommande de planter des variétés résistantes de chèvrefeuilles ou d'autres arbustes et d'éviter le chèvrefeuille de Tartarie.

Date de modification :