Pochette du prunier

La pochette du prunier, causée par le champignon Taphrina communis, est une maladie courante du prunier en Saskatchewan.

Symptômes

La maladie affecte les feuilles, les rameaux et les fruits. Les signes se manifestent sur les fruits dès la nouaison. Le fruit devient très gros, atteignant parfois jusqu'à dix fois sa taille normale, et prend la forme d'un vésicule. Il est creux, s'est à dire sans noyau. De couleur jaune au départ, il tourne rapidement au rouge, puis se recouvre d'une poudre grisâtre. Sur les rameaux, la maladie provoque des renflements et des distorsions des jeunes pousses. Les feuilles sont difformes et enroulées.

Cycle de la maladie

Le champignon passe l'hiver à l'état de spores sur les rameaux et les bourgeons infectés. Au printemps, la maladie se propage par les spores, qui infectent les bourgeons au moment de leur éclosion. Des conditions pluvieuses et fraîches sont nécessaires à l'infection.

Lutte

  1. Tailler et brûler les rameaux infectés. Ramasser et brûler les feuilles, les ramilles et les fruits infectés. Ces mesures élimineront une bonne partie des sources d'inoculum. Recouvrir les surfaces de coupe importantes d'un enduit protecteur, comme le Braco, le vernis à la gomme laque ou tout autre produit efficace en vente chez les fournisseurs de semences et de produits horticoles.
  2. En plus d'élaguer les pruniers, vaporiser une huile dormante avec un fongicide pour lutter contre la pochette du prunier. Utiliser l'un des trois mélanges suivants : thirame, (2 cuillères à table par gallon d'eau), solution de polysulfure de calcium (1 partie de polysulfure pour 9 parties d'eau), ou bouillie bordelaise 8-8-100 (voir ci-dessous). Pour lutter efficacement contre la maladie sans endommager les arbres, les applications doivent être faites au moment opportun, soit juste avant l'éclosion des bourgeons. Lorsque les bourgeons sont au stade de boutons blancs et une fois encore immédiatement après la chute des pétales, il est également recommandé de vaporiser les arbres avec une solution de polysulfure de calcium ou avec une solution de soufre mouillable, à raison de 4 poids par 100 gallons d'eau dans les deux cas. Lire attentivement les étiquettes des produits employés pour la lutte chimique et respecter les précautions concernant l'utilisation et la manipulation.

Bouillie bordelaise - Pour préparer une petite quantité de bouillie bordelaise (8:8:100), dissoudre 4 onces de sulfate de cuivre (Bluestone ou vitriol bleu) dans un gallon d'eau et 4 onces d'hydroxyde de calcium dans 2 gallons d'eau. Verser la solution de sulfate de cuivre dans la solution d'hydroxyde de calcium et passer dans une étamine. Agiter le mélange et l'utiliser immédiatement. Préparer une nouvelle solution d'hydroxyde de calcium pour chaque utilisation; ne jamais utiliser des restes de la saison précédente.

Date de modification :