Phytopte des fleurs du frêne

Aceria fraxiniflora

Hôtes

Frênes mâles

Apparence et cycle vital

La description de cette image suit
Fleurs staminées déformées de frêne, au début de la saison; les fleurs infestées virent au brun foncé ou au noir et demeurent tout l'hiver.
Source : Steven Katovich, USDA Forest Service, Bugwood.org

Le phytopte des fleurs du frêne hiverne au stade d'adulte femelle sur l'écorce des arbres hôtes. Au printemps, la femelle se déplace vers les boutons des fleurs mâles en croissance et y dépose ses œufs. La larve émerge et commence à se nourrir des fleurs mâles, formant des galles. La larve, qui a une apparence semblable à l'adulte, doit passer par deux stades de croissance avant d'atteindre le stade d'adulte mâle ou femelle. Le phytopte adulte a un corps allongé d'environ 0,5 mm de longueur, muni de deux paires de pattes. Plusieurs générations seront produites tout au long de l'été à l'intérieur des galles. À l'automne, la dernière génération produite donne les femelles adultes qui hiverneront.

Dommages

L'activité trophique du phytopte empêche la fleur de se développer normalement et produit une série de galles frangées de forme irrégulière. Le diamètre des galles varie de 6 à 22 mm. Les galles nouvellement formées sont d'abord vertes, puis tournent au noir brunâtre vers la fin de la saison de croissance. Les galles demeurent sur l'arbre durant tout l'hiver, formant des masses noires inesthétiques, bien en évidence.

Lutte antiparasitaire

Une infestation de phytopte n'entraîne pas de dommages permanents à l'arbre. On peut combattre l'insecte en élaguant l'arbre et en éliminant les galles fraîchement développées au printemps. Il est également recommandé de planter des frênes femelles ou d'autres essences d'arbres. Aucun insecticide n'a été homologué pour la lutte contre le phytopte.

Date de modification :