Phytopte des bourgeons du peuplier

Aceria parapopuli

Hôte

Peuplier

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Galles ayant passé l'hiver sur les rameaux.
Source : Whitney Cranshaw, Colorado State University, Bugwood.org.
La description de cette image suit
Galles causées par le phytopte des bourgeons du peuplier.
Source : Whitney Cranshaw, Colorado State University, Bugwood.org.

Le phytopte des bourgeons du peuplier est un acarien qui mesure environ 0,2 millimètres de longueur et ne peut s'observer qu'au microscope. Tous les stades vitaux passent l'hiver à l'intérieur de galles. L'animal est actif à l'intérieur des galles d'avril à octobre; les générations se succèdent aux 2 à 3 semaines, de sorte qu'il y a au moins 8 générations par année. De mai à août, certains individus migrent vers de nouvelles feuilles, où ils commencent à sucer la sève de l'hôte.

Dommages

En s'alimentant, le phytopte des bourgeons du peuplier injecte une substance causant la formation d'une galle ligneuse ressemblant à un chou-fleur, qui le protège des prédateurs et des insecticides. Les galles fraîchement formées sont molles et vertes, puis deviennent dures et rouge brique plus tard dans l'été. Les galles peuvent atteindre 3 à 4 centimètres de diamètre et ont tendance à être plus abondantes sur les feuilles des branches inférieures. Les branches infestées sont rabougries, courbées et ont un feuillage clairsemé. Après plusieurs années consécutives d'infestation, les branches dépérissent, ce qui réduit la valeur esthétique de l'arbre et sa capacité de protéger du vent. Les galles peuvent demeurer sur l'hôte pendant 5 années ou plus. Les arbres infestés subissent un stress et deviennent plus sensibles aux insectes et aux maladies.

Lutte

Il n'existe actuellement aucun pesticide homologué contre le phytopte des bourgeons du peuplier. On peut réduire l'infestation en coupant et en brûlant les branches présentant des galles, mais cette solution n'est pas pratique dans le cas des plantations. L'opération doit être réalisée à l'automne, alors que les arbres sont en dormance et que les phytoptes sont encore dans les galles. La meilleure solution à long terme est de planter des arbres résistants. Les variétés de peuplier hybride telles que 'Walker', 'Assiniboine' et 'Manitou' sont résistantes au phytopte des bourgeons du peuplier, tandis que la variété 'Northwest' y est très sensible.

Date de modification :