Oïdium (blanc)

(différentes espèces de champignon)

Hôtes

Différentes espèces

Dispersion et cycle de vie de la maladie

La description de cette image suit
Chêne atteint d'oïdium.
Source : Petr Kapitola, Administration phytosanitaire nationale de la République tchèque, Bugwood.org.

L'oïdium, causé par des champignons pathogènes, est une maladie répandue touchant les végétaux ligneux et non ligneux. Certains arbres et arbustes y sont particulièrement sensibles; toutefois, lorsque les conditions sont favorables au développement de la maladie (ombre et humidité élevée), presque toutes les espèces ligneuses peuvent être infectées. Le lilas, le caragana, le pommetier, le cerisier de Virginie et le rosier sont des hôtes fréquents de la maladie.

L'agent pathogène passe l'hiver sur les feuilles tombées, et les spores se dispersent au cours des journées humides du printemps. Après l'infection initiale, le champignon produit continuellement des spores, qui sont dispersées par le vent et la pluie et infectent d'autres feuilles au cours des journées chaudes et humides d'été.

Signes et symptômes

La description de cette image suit
Cerisier de Virginie atteint d'oïdium.
Source : Centre du développement de l'agroforesterie.

L'oïdium cause l'apparition de plaques poudreuses blanches ou grises sur les feuilles, qui rendent les arbres moins esthétiques.

Lutte

Si l'oïdium constitue un problème récurrent, éliminer toutes les feuilles tombées pour réduire l'inoculum du printemps suivant. Faire en sorte que les plantes sensibles profitent d'un bon ensoleillement et d'une bonne circulation d'air. Une lutte chimique n'est généralement pas nécessaire, mais dans les cas d'infection grave, un certain nombre de fongicides existent contre l'oïdium, notamment ceux à base de soufre (pommetier, sureau, lilas, rosier), de myclobutanil (cornouiller, lilas, rosier), de chlorthalonil (pommetier), de trifloxystrobine (pommetier) et de thiophanate-méthyle (différentes espèces). Consulter l'étiquette pour connaître les recommandations et les consignes d'application pour chaque espèce.

Date de modification :