Nodule noir du prunier et du cerisier

Le nodule noir est une maladie causée par le champignon Apiosporina morbosa (syn. Dibotryon morbosum) qui affecte les cerisiers sauvages et ornementaux et qui peut se propager aux cultures fruitières. Elle provoque une diminution du rendement parce que les arbres gravement atteints perdent de leur vigueur et que pour lutter contre la maladie, il faut élaguer les branches infectées.

Symptômes

La maladie se caractérise par des renflements noirs, durs et allongés sur les rameaux. Ces renflements peuvent également se produire sur les branches ou le tronc. En général, un seul côté des rameaux est affecté, mais il arrive parfois que les nodules encerclent complètement une branche, entraînant la mort de cette dernière au-dessus du point d'infection. Les nouvelles infections se manifestent par un renflement vert, qui se gonfle, se fissure et devient noir au fil du temps. Les vieux nodules noirs peuvent être partiellement recouverts d'une moisissure de coloration blanche ou rosée et comporter de nombreux trous d'insectes.

Cycle de vie

Les spores blanches qui se forment sur les nodules noirs parvenus à maturé sont disséminées par le vent et la pluie. Elles germent et pénètrent directement dans les tissus intacts. L'infection se poursuit jusqu'à l'arrêt de la croissance des nouvelles pousses. Les attaques sont plus fortes par temps pluvieux et doux. Les renflements verts ne sont visibles que plusieurs mois après le début de l'infection, voire pas avant le printemps suivant. Les nouveaux nodules produisent des spores en été. La croissance du champignon s'étend plusieurs centimètres de part et d'autre des nodules, qui élargissent en vieillissant.

Lutte

  1. Nettoyer les arbres tous les ans en enlevant les renflements durant l'hiver ou au début du printemps. Tailler les rameaux au moins 8 à 10 cm en dessous des renflements, car le champignon colonise les tissus sur une distance de plusieurs centimètres de part et d'autre des nodules. Enduire les plaies d'un produit cicatrisant, comme le Braco, le vernis à la gomme laque ou tout autre produit efficace en vente chez les fournisseurs de semences et de produits horticoles, ou badigeonner avec une pâte faite d'un mélange de bouillie bordelaise en poudre et d'huile de lin. Détruire tous les résidus d'émondage avant le printemps car les nodules émondés produiront des spores qui peuvent propager la maladie. Les arbres gravement atteints doivent être abattus et brûlés.
  2. Il est recommandé de bien nettoyer ou de détruire les cerisiers et les pruniers sauvages se trouvant à proximité des vergers pour prévenir les infections dans les nouvelles plantations ou pour lutter contre la maladie dans les plantations établies.
  3. Ces mesures permettront généralement de maîtriser la maladie. Toutefois, des mesures supplémentaires pourraient être nécessaires en cas de fortes attaques ou de problèmes répétés.

Si tel est le cas, l'application de divers fongicides et l'élimination des parties atteintes permettront ensemble de lutter efficacement contre la maladie. À elle seule, l'application de fongicides ne suffit pas à maîtriser la maladie. Avant d'appliquer un quelconque produit chimique, s'assurer de bien lire l'étiquette, qui indique les usages pour lesquels le produit a été conçu ainsi que son mode d'emploi et les précautions à prendre lors des manipulations.

Pulvérisation de dormance

  1. Juste avant l'éclosion des bourgeons, au printemps, vaporiser avec l'une des solutions suivantes : thirame (2 c. à table par gallon d'eau = 2 lb par 100 gal), polysulfure de calcium (1 partie pour 8 parties d'eau) et bouillie bordelaise 4-6-100 (voir mode de préparation ci-dessous).
  2. Faire au moins deux autres pulvérisations, une lorsque les fleurs sont ouvertes et l'autre au moment de la chute des pétales. Utiliser à cette fin l'une des solutions suivantes : captane (2 c. à table par gallon d'eau), thirame (2 lb à table par gallon d'eau) ou polysulfure de calcium (1 partie pour 50 parties d'eau).
  3. Pour préparer une petite quantité de bouillie bordelaise (4-6-100), dissoudre 2 oz de sulfate de cuivre dans un gallon d'eau et 3 oz d'hydroxyde de calcium dans 2 gallons d'eau. Verser la solution de sulfate de cuivre dans la solution d'hydroxyde de calcium et passer dans une étamine. Agiter le mélange et l'utiliser immédiatement. Préparer une nouvelle solution d'hydroxyde de calcium pour chaque utilisation; ne jamais utiliser des restes de la saison précédente.
Date de modification :