Longicorne asiatique

Anoplophora glabripennis

Hôtes

Tremble, bouleau, marronnier d'Inde, orme, micocoulier, érable, sorbier d'Amérique, peuplier et saule

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Longicorne asiatique adulte.
Source : Kenneth R. Law, United States Department of Agriculture Animal and Plant Health Inspection Service Plant Protection and Quarantine,

Le longicorne asiatique adulte émerge des arbres infestés en mai. Les trous de sortie ont un diamètre d'environ 10 à 15 millimètres (mm). Le longicorne adulte mesure de 2,5 à 4 centimètres (cm) de longueur. Cet insecte est noir lustré tacheté de blanc et est muni de longues antennes à bandes blanches et noires. La plupart du temps, les adultes nouvellement émergés demeurent sur le même arbre hôte, mais ils peuvent voler sur des distances de plusieurs centaines de mètres à la recherche d'un nouvel hôte. Les adultes deviennent actifs pour l'accouplement et la ponte du début de l'été à la fin de l'automne.

La femelle adulte vit approximativement 40 jours et pond de 25 à 40 œufs. La femelle creuse un sillon ovale d'environ 15 à 20 mm de longueur dans l'écorce d'un arbre où elle pondra un seul œuf de 5 à 7 mm de longueur. L'insecte hivernera dans l'arbre à l'un ou l'autre des stades d'œuf, de larve ou de nymphe. Normalement au bout de deux semaines, l'œuf éclos et la larve qui en sort s'enfouit dans l'arbre. La larve est de couleur blanc crème et a une tête brune. Elle est formée de segments et peut atteindre une longueur de 50 mm. La larve creuse de longues galeries sinueuses et se nourrit du bois de cœur. Quant à la nymphe, elle est de couleur orange et atteint 32 mm à maturité.

Dommages

À l'heure actuelle, le longicorne asiatique n'a été détecté que dans l'est du Canada et dans certaines parties des États-Unis. L'insecte pourrait toutefois devenir une menace pour les provinces des Prairies dans l'avenir. Les trous d'émergence des adultes laissent des blessures d'environ 15 à 20 mm sur le tronc, les branches ou les racines exposées. Les sillons ovales servant à accueillir les œufs forment une blessure de 15 à 20 mm de longueur laissant parfois s'échapper une sève mousseuse. Ces écoulements de sève peuvent attirer des insectes comme les papillons, les abeilles et les guêpes. La présence de l'insecte se manifeste également par la présence de sciure et d'excréments au pied de l'arbre, dans les fissures de l'écorce et dans les fourches des branches. Parmi les autres signes d'infestation, mentionnons le jaunissement du feuillage et la chute prématurée des feuilles. En outre, les blessures causées par le longicorne asiatique rendent les arbres plus vulnérables aux autres insectes et maladies. Les dommages causés par le longicorne asiatique et autres facteurs peuvent causer la mort de l'arbre.

Lutte antiparasitaire

La description de cette image suit
Larve.
Source : Steven Katovich, United States Department of Agriculture Forest Service

Aucun produit chimique n'est homologué pour la lutte contre le longicorne asiatique. Les arbres infestés doivent être abattus et brûlés avant que les adultes émergent et se propagent à d'autres régions. Si vous soupçonnez la présence de longicornes asiatiques dans votre région, prière d'en aviser l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Date de modification :