Livrée des prairies

Malacosoma californicum lutescens

Hôtes

Cerisier de Viginie, rosier et cotonéaster

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Chenille de livrée des prairies. Photo : Terry Thormin, pbase.com

Les chenilles éclosent au printemps, au moment où les feuilles commencent à se déployer. Elles sont de couleur gris-bleu sur les côtés et brun orangé sur le dos, avec une raie dorsale blanche. Les chenilles arrivent à maturité entre le début et la mi-juillet, et mesurent alors de 40 à 50 millimètres (mm). Les papillons émergent au début d'août, et les femelles pondent jusqu'à 500 oeufs en masses sur les rameaux et les branches. Ces masses sont recouvertes d'une substance spumeuse grisâtre. La livrée des prairies ne produit qu'une génération par an.

Dommages

La description de cette image suit
Chenilles de livrée des prairies se reposant sur leur abri de soie. Photo : vermilion-river.com

Aussitôt émergées, les chenilles se mettent à tisser des tentes de soie dans les branches. Elles se nourrissent de feuillage à l'extérieur des tentes mais y retournent par mauvais temps. À mesure qu'elles se développement, les chenilles élargissent leurs tentes, qui apparaissent bientôt comme des amas hideux de toile remplis de déjections, de larves et de peaux de larves rejetées lors de la mue. La défoliation se limite généralement à quelques branches, mais il arrive lors d'explosions des populations que des arbres entiers soient défeuillés. Les arbres infestés peuvent souffrir temporairement sur le plan esthétique, mai ils ne subissent pas de dommages permanents.

Lutte

Une façon de réduire les dégâts causés par la livrée des prairies consiste à ramasser et à détruire les masses d'oeufs sur les arbres en automne ou en hiver, lorsqu'il est facile de les voir. On peut aussi réduire les populations en enlevant et en détruisant les tentes par temps frais, lorsque la plupart des larves sont dans le nid. Les insecticides utilisés pour la répression sont l'acéphate, le Bacillus thuringiensis, le carbaryl, la deltaméthrine et le malathion.

Date de modification :