Livrée des forêts

Malacosoma disstria

Hôtes

Peuplier faux-tremble, peuplier et autres arbres et arbustes

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Chenille de livrée des forêts.
Photo : Gerald J. Lenhard, Louisiana State University, forestpests.org

La description de cette image suit
Masses d'œufs écloses.
Photo : James Solomon, United States Department of Agriculture Forest Service, forestpests.org

Les chenilles éclosent au printemps, au moment où les feuilles commencent à se déployer. Elles sont de couleur brun foncé avec des bandes bleues de chaque côté du corps, et leur dos est orné de taches claires en forme de trous de serrure. La livrée des forêts ne construit pas de tentes; les chenilles se nourrissent, à découvert, du feuillage de leur hôte. À maturité, soit vers la fin de juin, elles mesurent entre 45 et 55 millimètres (mm). Les papillons sont présents de la mi-juillet au début d'août. Après l'accouplement, les femelles pondent des masses de 100 à 200 œufs en forme de bagues autour des ramilles des arbres hôtes. D'une largeur de 10 à 20 mm, ces bagues sont recouvertes d'une substance spumeuse protectrice de couleur foncée. La livrée des forêts ne produit qu'une génération par an.

Dommages

Les dégâts causés par la livrée des forêts vont de l'éclaircissement des cimes à la défoliation totale des arbres hôtes. Après une attaque importante, la plupart des arbres produisent de nouvelles feuilles au cours de la même année. La cime des arbres touchés peut dépérir et les arbres peuvent mourir s'ils subissent trois années consécutives de défoliation.

Lutte

Des facteurs naturels, comme les maladies, les parasites, les prédateurs, le manque de nourriture et le mauvais temps, peuvent contribuer à réduire les populations. Dans certains cas, il est possible de lutter contre ce ravageur en enlevant les bagues d'œufs des arbres hôtes à l'automne ou au début du printemps. Dans les brise-vent de grande taille, on peut pulvériser les chenilles avec divers produits insecticides tels le malathion, l'acéphate, le carbaryl, la deltaméthrine On peut aussi appliquer l'insecticide biologique Bacillus thurigiensis. Il est recommandé d'appliquer les insecticides de la fin mai au début juin, lorsque les chenilles sont encore petites et que les dégâts sont peu importants. Une pulvérisation devient nécessaire dès que le nombre de bagues d'œufs sur l'arbre excède le diamètre en centimètres de son tronc, mesuré à 1,5 mètres (m) au-dessus du sol.

Date de modification :