Gaufres gris

Geomys bursarius

Répartition

Les gaufres gris sont des rongeurs destructifs que l'on retrouve communément dans toutes les zones agricoles des Prairies.

Description

La description de cette image suit
Gaufre brun adulte.
Photo : Bob Gress, gpnc.org

Les gaufres gris, aussi appelés gaufres à poches, sont des rongeurs qui creusent des tunnels et qui se nourrissent des racines des plantes. Ils ont le corps trapu, les pattes courtes et un pelage dont la couleur varie du gris au brun. Leur corps mesure entre 12 et 15 cm de longueur et leur queue presque sans poils fait 6 cm. Grâce aux longues griffes dont sont munies leurs pattes antérieures et à leurs incisives à croissance continue, les gaufres sont parfaitement équipés pour creuser et pour gruger. Ils ont de touts petits yeux assez écartés et de minuscules oreilles. Leur bouche se ferme derrière leurs dents, ce qui leur permet de récolter les racines ou de creuser des tunnels sans avaler de terre. Ils tiennent leur nom de leurs abajoues doublées de fourrure qui s'ouvrent à l'extérieur et dans lesquelles ils transportent leur nourriture ou les matériaux de leur nid.

Cycle de vie

Les gaufres passent presque toute leur existence solitaire dans un terrier, qui comporte un système assez complexe de galeries ainsi qu'un nid et un garde-manger. Un seul gaufre peut creuser jusqu'à 240 mètres de galeries mesurant de 6 à 12 cm de diamètre. Les zones d'alimentation se trouvent généralement à une profondeur de 10 à 20 cm sous la surface, tandis que les nids et les garde-manger se situent à environ 2,5 mètres de profondeur. Ces rongeurs sont actifs nuit et jour tout au long de l'année. Ils se nourrissent de racines, de tubercules et de bulbes, mais aussi de petits fruits, de graines et des feuilles des cultures fourragères et céréalières. Leur activité atteint ses points culminants au printemps et à l'automne, lorsqu'ils collectent de la nourriture pour se faire des provisions. Pendant l'hiver et durant les chaleurs estivales, ils se réfugient des les parties profondes de leur terrier. Peu sociables, les gaufres gris n'hésiteront pas à se battre chaque fois qu'ils rencontrent l'un de leurs congénères, sauf pendant la saison de reproduction, qui survient en mai et en juin dans les Prairies. Les petits naissent 30 à 40 jours plus tard. Les gaufres gris n'ont qu'une portée de 5 à 6 jeunes par an. Les petits demeurent dans le terrier de la femelle jusqu'à la mi-août, après quoi ils montent à la surface, puis commencent à creuser leur propre terrier ou investissent un terrier abandonné. La durée de vie moyenne des femelles est de 3 ou 4 ans, tandis que celle des mâles est beaucoup plus courte.

Dommages

La description de cette image suit
Gaufre brun émergeant de son trou.
Photo : garden-counselor-lawn-care.com

On peut reconnaître une infestation à la présence au sol de monticules en forme d'éventail, formés par les rejets du gaufre lorsqu'il creuse ses galeries. Ces monticules ont généralement une hauteur de 30 cm et un diamètre de 30 à 50 cm. On estime qu'un seul gaufre gris peut excaver environ une tonne de terre et produire 30 à 50 monticules en une seule année. En plus d'étouffer la végétation, ces monticules endommagent les machines agricoles en rendant le terrain accidenté. Par leur mode d'alimentation, les gaufres causent des dégâts substantiels aux pelouses, aux jardins et aux grandes cultures, plus particulièrement à la luzerne. La densité moyenne de gaufres gris dans les champs de luzerne est de 50 par hectare (20 par acre). Des études ont montré qu'une telle population peut consommer environ 1,8 kg (4 lb) de végétation par jour.

Lutte

La fumigation et la noyade sont des moyens de lutte généralement peu efficaces. Les meilleures méthodes sont le piégeage et l'empoisonnement ou une combinaison de deux. Pour un effet maximal, le piégeage et l'empoisonnement devraient avoir lieu au printemps ou à l'automne, lorsque l'activité des gaufres est à son maximum.

Piégeage

Dans les jardins, les potagers et les champs de faible superficie ou encore le long des brise-vent, le piégeage constitue un bon moyen de répression. Il existe plusieurs types de pièges à gaufres, notamment les pièges Victor, Convert et Blackhole, chacun étant accompagné d'instructions qui expliquent le mode d'emploi et d'installation. En cas de fortes infestations, l'empoisonnement est beaucoup moins coûteux et moins exigeant en main-d'œuvre que le piégeage.

Pièges à appâts empoisonnés

La description de cette image suit
Galeries de gaufre visibles au-dessus du sol.
Photo : itsnature.org

Le poison le plus efficace contre les gaufres est la strychnine. On peut se procurer des appâts traités à la strychnine sur le marcher. Ils doivent être placés dans la galerie principale des gaufres. Pour ce faire, insérez une sonde ou un bâton pointu dans l'ouverture du monticule le plus récent jusqu'à une distance de 15 à 45 cm. Lorsque la sonde atteindra la galerie principale, elle s'enfoncera soudainement. Déposez l'appât traité dans la galerie. Il faut bien refermer le trou sinon le gaufre bouchera cette partie de la galerie sans prendre l'appât. Pour ce faire, il suffira généralement d'enfoncer une pierre ou une motte de gazon fermement dans l'ouverture. Il existe une sonde manuelle, appelé « Gopher Getter Jr. », qui sert à la fois à localiser la galerie principale des gaufres et à y déposer les appâts empoisonnés. Cette méthode de lutte, qui exige beaucoup de temps, ne convient pas aux fortes infestations. En pareils cas, il est plus efficace de se servir d'un creuseur de galeries (burrow builder), un dispositif tiré par un tracteur qui creuse des galeries et y dépose de petites quantités d'appât. La curiosité et la paresse naturelles du gaufre gris l'amèneront à explorer les galeries artificielles où il trouvera les appâts empoisonnés. Il est parfois possible de louer des creuseurs de galeries de municipalités rurales ou de distributeurs locaux de machines, de matériel et de fournitures agricoles.

On peut aussi de trouver en vente chez certains distributeurs de machinerie agricole ou agrofournisseurs locaux des creuseurs de galeries Gopher Getter, des sondes « Gopher Getter Jr. », des appâts et des pièges divers. La présente liste ne se veut ni complète ni une approbation du matériel qui y figure.

Date de modification :