Dendroctone du pin ponderosa

Dendroctonus ponderosae

Hôtes

Pin flexible, pin tordu, pin ponderosa et pin argenté

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Vue dorsale d'un dendroctone du pin ponderosa.
Source : USDA Forest Service - Region 4 - Intermountain Archive, USDA Forest Service, Bugwood.org.

L'adulte est robuste, noir, cylindrique et d'une longueur d'environ 6 millimètres (mm). Il peut être présent depuis le début juillet jusqu'en septembre.

Les femelles non fécondées commencent par attaquer les rameaux verts et émettent une odeur qui attire les mâles et les autres femelles. Les femelles fécondées percent l'écorce puis creusent des galeries vers le haut de l'arbre. Elles y déposent de petits œufs blanc perle, un à un dans des encoches qu'elles creusent de part et d'autre de la galerie. Après l'éclosion, les larves, blanc jaunâtre et dépourvues de pattes, creusent chacune une galerie dans l'aubier, perpendiculaire à la galerie principale. Elles arrêtent de se nourrir à l'automne, hivernent, puis recommencent à se nourrir en avril. De la fin juin à la mi-juillet, les larves se transforment en nymphe, puis en adultes. Les adultes matures peuvent sortir seuls de l'arbre ou se réunir sous l'écorce et passer par un trou de sortie commun.

Dommages

La description de cette image suit
Pin tordu présentant des bouchons de résine.
Source : dnrc.mt.gov.

Le dendroctone du pin ponderosa est un ravageur des forêts de pin; il n'est actuellement présent que dans l'Ouest du Canada, mais pourrait devenir une menace dans les provinces des Prairies dans l'avenir. L'alimentation des larves dans l'aubier est la principale cause de la mort des arbres hôtes. En outre, l'introduction des champignons responsables du bleuissement et d'autres microorganismes contribue à la mort des arbres. L'infestation par le coléoptère est révélée par la présence de bouchons de résine, constitués d'un mélange de résine, de sciure résultant du creusage des galeries et de poussière de bois, dans les crevasses de l'écorce et autour de la base de l'arbre. Le feuillage des arbres infestés demeure vert jusqu'au printemps, puis devient jaune verdâtre, orange clair et finalement brun rouille en juillet.

Lutte

Les facteurs naturels tels que les conditions météorologiques, les pics, les nématodes, les insectes prédateurs et les parasites ne réussissent pas à freiner les infestations. Dans le passé, on a réalisé l'abattage et le brûlage des arbres infestés ou utilisé des traitements chimiques, mais ces méthodes de lutte sont aujourd'hui considérées comme non rentables. Il est possible de récolter le bois infesté ou possiblement infesté, mais il faut alors réaliser la coupe sur de vastes superficies en une courte période de temps.

Date de modification :