Chlorose ferrique des arbres et arbustes

La chlorose liée à une carence en fer est un problème commun des arbres fruitiers et de certaines espèces pouvant être utilisées comme végétaux d'ornementation ou comme brise-vent dans l'Ouest du Canada. Bien que le fer soit un oligoélément abondant dans le sol, les plantes ont parfois de la difficulté à l'absorber en quantité suffisante dans les sols alcalins ou riches en calcaire actif. D'autres conditions qui peuvent provoquer des carences en fer sont un pH trop élevé (alcalin), la présence d'un excès de phosphates, des sols détrempés et froids ainsi qu'une surabondance de cuivre et de manganèse dans des sols acides.

Symptômes

Le premier symptôme d'une carence en fer est le jaunissement des nouvelles feuilles entre les nervures, qui, elles, restent vertes. Si rien n'est fait pour la corriger, cette carence risque d'affecter toute la plante, causant le brunissement et le dessèchement de la marge et de la pointe de certaines feuilles. Souvent, une branche entière d'un arbre ou même quelques arbres dans un secteur donné peuvent être affectés. Il arrive de trouver côte à côte des arbres touchés et des arbres sains d'une même espèce. Les carences graves peuvent entraîner la défoliation complète et la mort des arbres.

Traitement

Parce que la disponibilité du fer dans le sol est de nature très complexe, les traitements ne réussissent pas à tout coup. Néanmoins, il existe plusieurs possibilités de traitements :

  • Pulvérisations foliaires : Dès l'apparition des symptômes, vaporiser le feuillage avec une solution de sulfate de fer (28 g ou 1 oz dans 4,5 litres ou 1 gallon d'eau, à laquelle on aura ajouté quelques gouttes de détergent doux). Brumiser le feuillage. Si le traitement réussit, le feuillage des végétaux devrait commencer à verdir environ 10 jours après l'application. N'offrant qu'une solution temporaire, les applications foliaires pourraient devoir être répétées.
  • Applications de chélate de fer : Appliquer du chélate de fer au sol tôt au printemps, puis incorporer aux 3 à 5 premiers centimètres du sol à la base des arbres et arroser abondamment. Le chélate de fer est vendu dans la plupart des jardineries sous les noms de marques Tru-Green et Sequestrant. L'apport de chélate au sol est le traitement le plus efficace contre la chlorose. Même s'ils ne sont pas immédiatement observables, les résultats devraient durer une à deux saisons.
  • Amendement du sol : Comme le fer est plus difficilement disponible dans les sols au pH élevé, l'ajout de mousse de tourbe ou l'apport d'engrais acidifiants, tel le sulfate d'ammonium, peuvent aider à corriger les carences mineures. La présence de matière organique en décomposition peu aussi améliorer l'absorption du fer. Ces méthodes donnent toutefois des résultats moins fiables que l'apport de chélate de fer.
  • Prévention : Lorsqu'une situation persiste dans une zone donnée, il faut alors éviter de planter des espèces sensibles, comme les framboisiers, les gadelliers, les pommiers, la viorne trilobée, les rosiers et le sorbier d'Amérique. Parmi les essences sensibles à la chlorose ferrique qui sont utilisées dans les brise-vent figurent le peuplier Walker et le saule laurier. Les espèces les plus résistantes sont le peuplier du Nord-Ouest et le saule à feuilles aiguës.
Date de modification :