Chenille à tente estivale

Hyphantria cunea

Hôtes

Pommier, frêne, cerisier, orme, érable, saule et autres arbres et arbustes

La description de cette image suit
Vue dorsale de la chenille.
Source : Thérèse Arcand, Ressources naturelles Canada


Aspect et cycle de vie

La chenille à tente estivale hiverne sous forme de chrysalide. Les papillons adultes sortent de leur cocon de la fin juin au début juillet. Ils sont blancs avec les pattes avant orange rougeâtre et ont une envergure de 30 à 40 millimètres (mm). Après l'accouplement, les femelles pondent 200 à 300 œufs ronds, blancs à jaune doré, sur la face inférieure des feuilles. Les œufs éclosent en 2 semaines, puis les chenilles se nourrissent de leur hôte pendant 6 à 8 semaines. Les chenilles matures mesurent environ 25 mm de longueur. Leur corps est brun jaunâtre clair avec de larges bandes foncées le long de la face dorsale ainsi que des taches noires et orange d'où surgissent de longs poils blanchâtres. En septembre, les chenilles se laissent tomber au sol et s'enfouissent dans la litière et le sol, où elles se fabriquent un cocon à l'intérieur duquel elles se transforment en chrysalide.

Dommages

Les chenilles se nourrissent en colonies à l'intérieur de tentes de soie. Au début, les chenilles ne font que squelettiser les feuilles. Plus tard, elles dévorent les feuilles en entier. Dans les cas d'infestation grave, la totalité des feuilles d'un arbre peut être consommée. Les grandes tentes de soie, qui renferment des excréments, des exuvies et des fragments de feuilles séchées, sont extrêmement peu esthétiques. Dans les Prairies, les dommages sont peu importants, car ils ne surviennent que vers la fin de la saison de végétation.

La description de cette image suit
Tente de chenille à tente estivale dans un cerisier de Virginie.
Source : Penn State University, woodypests.cas.psu.edu

Lutte

Il est possible de limiter les dommages causés par la chenille à tente estivale en retirant de l'arbre et en détruisant les tentes remplies de chenilles. Bien que la lutte chimique soit rarement nécessaire, il est possible d'utiliser les produits suivants : Bacillus thuringiensis, carbaryl, diazinon, malathion et méthoxychlore. Les produits doivent être appliqués avec une pression suffisante pour qu'ils puissent pénétrer dans les tentes.

Date de modification :