Centre de recherche et de développement de Québec

Québec (Québec)

Le Centre de recherche et de développement de Québec (Québec)

Le Centre de recherche et de développement de Québec fait partie du réseau national de 20 centres de recherches exploités par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Les recherches menées au Centre de recherche et de développement de Québec appuient trois des priorités scientifiques (amélioration des avantages économiques; amélioration des performances environnementales; création de nouvelles possibilités à partir des bioressources). Les recherches visent à améliorer la durabilité des systèmes de culture dans des climats froids et humides par l'élaboration de rotations favorisant l'utilisation d'espèces fourragères. Le Centre emploie une équipe multidisciplinaire de chercheurs en production de plantes vivaces et en environnement agricole, une combinaison unique au Centre de recherche et de développement de Québec.

Le Centre tire profit de son emplacement stratégique en tant que membre d'une grappe de recherche régionale en sciences de la vie et de la terre, ce qui favorise les partenariats multiples avec d'autres centres de recherches d'AAC (p. ex, Sherbrooke, Ottawa, etc.), avec le milieu universitaire (Laval, McGill, INRS-ETE, etc.), avec l'industrie (regroupements de producteurs laitiers et de bovins), etc. Le Centre est situé à un endroit idéal pour soutenir le développement d'une agriculture moderne et durable dans un climat frais et humide.

Il est associé à une installation satellite, soit la ferme expérimentale Normandin. Ce site appuie la recherche en matière d'agriculture nordique/boréale.

Le Centre de recherche et de développement de Québec mène des recherches dans les domaines suivants :

  • les systèmes de production de culture de plantes vivaces et bioproduits
  • la performance environnementale des cultures vivaces et à cycle court, ainsi que des systèmes de culture

Domaines de recherche

Les chercheurs du Centre de recherche et de développement de Québec développent des connaissances scientifiques liées à l'application de nouvelles technologies et au développement de nouveaux produits destinés à l'industrie agroalimentaire canadienne.

Les secteurs de recherche de base du Centre sont en phase avec les priorités nationales, ce qui aide le secteur à s'adapter et à demeurer compétitif sur les marchés nationaux et internationaux. Une participation accrue aux réseaux de recherche et aux partenariats dirigés par l'industrie élargit la capacité d'innovation du Centre.

Des normes plus strictes en matière de gestion des cultures et des terres agricoles

  • Évaluation des effets des pratiques agricoles sur la santé des sols, la qualité de l'eau et de l'air (émissions de gaz à effet de serre) et le rendement agricole
  • Établissement de bases de données relatives à la gestion des ressources en eau et en terres
  • Mise au point de techniques de gestion liées à la production agricole
  • Recherche sur les effets de compléments nutritifs biologiques et industriels, de la dynamique des micro-organismes du sol sur les cultures
  • Gestion à l'aide de technologies modernes, notamment des intrants de cultures, à titre d'engrais et de produits de protection des cultures
  • Élaboration de stratégies de lutte contre les mauvaises herbes et de réduction de l'utilisation de pesticides

Cultures de qualité supérieure axées sur l'accroissement de la compétitivité

  • Exploitation de cultures fourragères plus résistantes aux maladies et aux conditions hivernales et qui offrent une valeur nutritive accrue
  • Utilisation des connaissances relatives à l'ADN des cultures fourragères dans le cadre de l'élaboration de variétés résistantes au froid et d'une plus grande valeur nutritionnelle, tout en s'appuyant sur les principes de génomique fonctionnelle
  • Élaboration de méthodes afin de déterminer rapidement, précisément et économiquement la qualité des aliments des ruminants (luzerne, fléole des prés, orge, blé et avoine)

Amélioration des récoltes et diversification du rendement potentiel

  • Élaboration de systèmes de récolte et d'entreposage des fourrages en vue d'accroître leur utilisation et leur valeur
  • Réduction des effets de la contamination fongique sur les récoltes de fourrages
  • Examen de façons d'utiliser la matière organique provenant des cultures fourragères afin de développer des ressources commercialement renouvelables
  • Évaluation de la possibilité de cultiver des petits fruits dans la région du Saguenay-Lac Saint-Jean

Faits, chiffres et établissements

  • 65,6 hectares à la ferme expérimentale Jean-Charles Chapais et à la ferme du cégep Lévis-Lauzon de Lévis
  • 145 hectares cultivés à la ferme expérimentale Normandin dans la région du Saguenay-Lac Saint-Jean
  • Serres expérimentales, cabinets de végétation et chambres froides
  • Dispositif de simulation climatique pour le traitement des cultures fourragères
  • Équipement de chromatographie en phases liquide et gazeuse
  • Installations de mesure CNS (carbone, azote et soufre), analyse de carbone organique dissous et N15 et spectromètre de réflexion dans le proche infrarouge
  • Microscopes électroniques
  • Spectroscopie d'émission à plasma inductif (ICP-OES)

Pour nous joindre

2560, boulevard Hochelaga
Québec (Québec)
G1V 2J3
Téléphone : 418-657-7980
Télécopieur : 418-648-2402

Ferme expérimentale Normandin
1468, rue St-Cyrille
Normandin (Québec)
G8M 4K3

Date de modification :