Contenu archivé - Cigales (2 de 46)

Contenu archivé

Le contenu archivé est fourni aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Il n’est pas assujetti aux normes Web du gouvernement du Canada et n'a pas été modifié ou mis à jour depuis son archivage. Pour obtenir ce contenu dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

A. introduction

Tibicen dorsatus - cigale des prairies

La Collection nationale canadienne (CNC) d'insectes, d'arachnides et de nématodes est considérée comme l'une des meilleures du genre au monde en termes de grandeur, de représentation des espèces et de mise en valeur. On estime que la collection tenue et enrichie par l'équipe du Thème de la biodiversité d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) contient environ 16 millions de spécimens.

Les cigales de nombreuses régions du monde sont représentées au sein de la CNC. Ces insectes comptent parmi les plus gros et les plus bruyants qui soient connus. Bien que les cigales ne causent pas de dégâts importants à l'agriculture canadienne, la collection d'AAC fournit des renseignements sur leur mode de vie étrange, leur importance économique, leur origine, leur évolution et leur classification, de même que sur la collecte et la conservation des spécimens. En outre, la collection facilite l'identification des 45 espèces qui vivent au Canada et dans les États américains limitrophes.

La plus grande (Pomponia imperatoria) et la plus petite (Beameria venosa) cigales du monde

La plus grande (Pomponia imperatoria) cigale du monde

la plus petite (Beameria venosa) cigale du monde

Les cigales figurent parmi les plus grands insectes qui soient, et certainement parmi les plus bruyants. Par temps calme, le chant de la cigale caniculaire (Tibicen canicularis), espèce de l'est du Canada, s'entend à plus d'un kilomètre. Dans les régions fruiticoles, les cigales peuvent être considérées comme des ravageurs. Toutefois, du fait de leur mode de vie étrange, elles sont en même temps une source de fascination et d'émerveillement.

Parmi le groupe d'insectes auquel elles appartiennent, les cigales font figure de dinosaures à bien des égards. De tous les insectes piqueurs-suceurs (rangés, selon les systèmes de classification, dans l'ordre des Hémiptères, des Homoptères ou des Rhynchotes), ce sont les plus grands, et ceux qui présentent l'aspect le plus primitif. Si les plus petites espèces e.g. Beameria venosa conservent une taille relativement grande pour un insecte, le Pomponia imperatoria, du sud-est de l'Asie, est un véritable géant avec son corps de 7 cm de longueur sur 2,5 cm de largeur et son envergure de plus de 20 cm. Nos espèces sont de taille beaucoup plus modeste, mais elles demeurent impressionnantes en comparaison de la plupart des autres insectes, à l'exception des léthocères et des plus grands papillons de nuit. Les cigales peuvent atteindre des tailles aussi grandes en dépit des prédateurs parce que leurs larves vivent sous terre.

Les cigales attirent l'attention à cause de leur grande taille et de leur comportement très bruyant. L'Antiquité nous a laissé des images de cigales vieilles de plusieurs milliers d'années, et nombre de légendes et de mythes Note de bas de page 1 concernant les cigales datent probablement du début de la civilisation. Les cigales ne se laissent cependant pas admirer facilement : elles demeurent enfouies dans le sol pendant des années, et les adultes passent leur vie cachés dans le feuillage des arbres. Pour déterminer à distance la provenance de leur chant, il faut procéder par triangulation, avoir une bonne vue et, aussi, faire montre de patience. Mais le plaisir de les découvrir vaut certainement l'effort investi.

Date de modification :