Réduction d'un trouble physiologique des pommes entreposées

Les pommes sont une importante culture au Canada, comptant pour 22 % de la valeur globale à la ferme des fruits produits, soit 223 millions de dollars en 2016. Les deux variétés « Honeycrisp » et « Ambrosia » sont des pommes de plus en plus prisées des consommateurs nord‑américains. Cependant, elles sont sensibles aux basses températures et lorsqu'elles y sont exposées, elles peuvent développer un trouble physiologique d'entreposage nommé échaudure molle qui fait brunir la peau des fruits. Les pommes affectées sont invendables, ce qui cause d'importantes pertes économiques aux producteurs. Des chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, en collaboration avec des collègues d'universités, dont l'université Dalhousie, cherchent des solutions pour accroître la durée de conservation de ces variétés de pommes en entrepôt.

Les scientifiques ont identifié des marqueurs génétiques et biochimiques associés à l'échaudure molle. On peut désormais se servir de ces marqueurs dans les programmes d'amélioration des pommes pour discriminer les sujets prédisposés au développement de ce trouble physiologique.

Par voie de collaboration avec des experts de plusieurs disciplines, notamment de la génétique moléculaire, de l'amélioration des fruits, de la physiologie des fruits en post-récolte et de la biochimie, les scientifiques ont élaboré de nouvelles approches de dépistage et de prévention de l'échaudure molle. Ces approches font appel notamment à de nouveaux régimes d'entreposage pour la gestion des températures et des récoltes et à l'utilisation des marqueurs biologiques pour l'identification des fruits sensibles aux basses températures.

Ces découvertes contribueront à prévenir des pertes économiques des producteurs par une meilleure gestion de la qualité et par la prolongation de la durée de conservation de ces deux variétés de pommes populaires, et ouvriront des débouchés sur les marchés intérieurs et internationaux.

Pour plus d'information

McClure, K.A., Gardner, K.M., Toivonen, P.M.A., Hampson, C.R., Song, J., Forney, C., Delong, J., Rajcan, I. and Myles, S. 2016. A QTL Analysis of Soft Scald in Two Apple (Malus x domestica) Populations (en anglais seulement). Horticultural Research 3, 16043; doi:10.1038/hortres.

Date de modification :