A trans10-18:1 enriched fraction from beef fed a barley grain-based diet induces lipogenic gene expression and reduces viability of HepG2 cells.

Vahmani, P., Meadus, W.J., da Silva, M.L.P., Mitchell, A., Mapiye, C., Duff, P., Rolland, D.C., et Dugan, M.E.R (2016). « A trans10-18:1 enriched fraction from beef fed a barley grain-based diet induces lipogenic gene expression and reduces viability of HepG2 cells. », Biochemistry and Biophysics Reports, 7, p. 84-90. doi : 10.1016/j.bbrep.2016.05.018  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le gras de bœuf est une source naturelle d’acides gras trans (t) et est typiquement enrichi de t10-18:1 ou de t11-18:1. On en sait peu sur la bioactivité des isomères du t-18:1, et nous avons voulu comparer les effets des fractions t9-18:1, cis (c)9-18:1 et trans (t)-18:1 isolées du gras de bœuf enrichi soit avec du t10-18:1 (HT10) ou du t11-18:1 (HT11). Comparativement au témoin, tous les isomères 18:1 ont diminué la viabilité des cellules hépatiques humaines (HepG2). Les isomères c9-18:1 et HT11 étaient les moins toxiques, t9-18:1 a présenté une toxicité accrue en fonction de la dose et HT10 était le plus toxique (p < 0,05). L’incorporation d’isomères t18:1 était 1,8 à 2,5 fois plus importante dans le triacylglycérol (TG) que dans les phospholipides (PL), tandis que les produits de désaturation Δ9 ont été sélectivement incorporés dans les PL. La culture de cellules HepG2 avec du t9-18:1 et du HT10 a entraîné une hausse (p < 0,05) de l’indice de désaturation Δ9 (c9–16:1/16:0) par rapport aux traitements avec d’autres acides gras. Le HT10 et le t9-18:1 ont aussi entraîné une expression accrue des gènes associés à la lipogenèse (FAS, SCD1, HMGCR et SREBP2) comparativement au témoin (p < 0,05), tandis que le c9-18:1 et le HT11 n’ont pas influé sur l’expression de ces gènes. Nos résultats laissent supposer que les effets du HT11 et du c9-18:1 sont semblables à ceux du témoin BSA, alors que le HT10 et le t-9 18:1 (c.à-d. l’isomère prédominant des acides gras trans dans les huiles végétales partiellement hydrogénées) sont plus cytotoxiques et donnent lieu à une plus grande expression des gènes associés à lipogenèse.

Date de modification :