Strategic approaches to propagate berry crop nuclear stocks using a bioreactor.

Debnath, S.C., McKenzie, D.B., Bishop, G.A., et Percival, D.C. (2016). « Strategic approaches to propagate berry crop nuclear stocks using a bioreactor. », Acta Horticulturae (ISHS), 1113, p. 47-52. doi : 10.17660/ActaHortic.2016.1113.6  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La plupart des petits fruits appartiennent aux genres Fragaria (fraise; famille des Rosacées), Rubus (ronces; framboise et mûre; famille des Rosacées), Vaccinium (bleuet, canneberge et airelle rouge; famille des Éricacées), Ribes (cassis et groseille; famille des Grossulariacées) et Vitis (raisins, famille des Vitacées). La production mondiale de baies a augmenté de façon significative depuis que l’on connaît le rôle important de la consommation de fruits pour le maintien de la santé humaine. Au moment où les baies jouissent d’une immense popularité auprès des consommateurs, des progrès dans la culture des tissus végétaux, découlant de grandes avancées dans le microbouturage, ont été accomplis. L’automatisation à l’aide du microbouturage en bioréacteur contenant un milieu liquide a été perfectionnée en vue d’une réduction des coûts associés au bouturage. La pureté génétique des plants issus du microbouturage est une importante préoccupation dans le cas du microbouturage des petits fruits, et des stratégies moléculaires ont été mises au point pour réduire la variation qui pourrait se produire dans la culture in vitro. Dans notre article, nous décrivons les progrès réalisés dans la multiplication in vitro des baies au moyen de bioréacteurs contenant un milieu liquide ainsi que les améliorations apportées à des fins de production commerciale. Nous décrivons aussi l’analyse, effectuée à l’aide de marqueurs moléculaires, de la fidélité génétique, de l’uniformité, de la stabilité et de la pureté génétique parmi les plantes donneuses et les plantes de petits fruits issues de cultures tissulaires.

Date de modification :