Explaining the serological characteristics of streptococcus suis serotypes 1 and 1/2 from their capsular polysaccharide structure and biosynthesis.

Van Calsteren, M.-R., Goyette-Desjardins, G., Gagnon, F., Okura, M., Takamatsu, D., Roy, R., Gottschalk, M., et Segura, M. (2016). « Explaining the serological characteristics of streptococcus suis serotypes 1 and 1/2 from their capsular polysaccharide structure and biosynthesis. », Journal of Biological Chemistry, 291(16), p. 8387-8398. doi : 10.1074/jbc.M115.700716  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le polysaccharide capsulaire (PSC) est un facteur de virulence majeur de nombreux pathogènes encapsulés, comme Streptococcus suis, un important pathogène du porc et agent zoonotique émergeant. Le PSC est aussi l’antigène à l’origine de la classification des S. suis en sérotypes. Ainsi, l’analyse de la structure du PSC est une étape essentielle de la détermination de son rôle dans la virulence et la parenté entre sérotypes importants. Dans ces travaux, nous avons purifié et caractérisé le PSC des sérotypes 1 et ½. Les données chimiques et spectroscopiques montrent la répétition des unités de séquences suivantes : [6)[Neu5Ac(α2–6)GalNAc(β1–4)GlcNAc(β1–3)]Gal(β1–3)Gal(β1–4)Glc(β1–]n (sérotype 1) et [4)[Neu5Ac(α2–6)GalNAc(β1–4)GlcNAc(β1–3)]Gal(β1–4)[Gal(α1–3)]Rha(β1–4)Glc(β1–]n (sérotype 1/2). La lectine du Sambucus nigra, qui reconnaît la séquence Neu5Ac(α2–6)Gal/GalNAc, se lie aux deux PSC. Comparativement aux CPS des sérotypes 14 et 2 déjà caractérisés, la N-acétylgalactosamine remplace le galactose dans le sucre portant le résidu d’acide sialique dans la chaîne latérale. L’analyse sérologique des réactions entre le sérotype 1/2 et les sérotypes 1 et 2, de même qu’entre les sérotypes 1 et 14, donne à penser que la chaîne latérale, et plus particulièrement l’acide sialique terminal, constitue un épitope important des sérotypes 1/2 et 2. La chaîne latérale est aussi un déterminant sérologique important du sérotype 1, même si l’acide sialique semble jouer un rôle limité. En revanche, la chaîne latérale ne semble pas faire partie d’un épitope majeur chez le séroype 14. Ces résultats aident à mieux comprendre le lien de parenté entre les différents sérotypes de S. suis et servent de fondement à l’amélioration des outils de diagnostic.

Date de modification :