Field growth traits and insect-host plant interactions of two transgenic canola (Brassicaceae) lines with elevated trichome numbers.

Alahakoon, U.I., Adamson, J.B., Grenkow, L.A., Soroka, J.J., Bonham-Smith, P.C., et Gruber, M.Y. (2016). « Field growth traits and insect-host plant interactions of two transgenic canola (Brassicaceae) lines with elevated trichome numbers. », The Canadian Entomologist, p. 1-13. doi : 10.4039/tce.2016.9  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les caractéristiques liées à la croissance et à la résistance aux insectes ont été déterminées chez deux lignées de Brassica napus Linnaeus (Brassicaceae), AtGL3+ et K-5-8, sélectionnées pour leur densité accrue de trichomes en comparaison de celle du cultivar parental Westar. Au champ, chez ces deux lignées transgéniques, les cotylédons étaient glabres et courbés vers le haut à l’émergence, mais devenaient plats avec le temps, et les jeunes feuilles présentaient une forte densité de trichomes. Chez ces deux lignées, l’ampleur des dommages dus à l’alimentation des altises Phyllotreta cruciferae (Goeze) et Phyllotreta striolata (Fabricius) (Coleoptera: Chrysomelidae) était inférieure de 30 à 50 % à celle observée chez le cultivar Westar en l’absence de traitement insecticide. L’ampleur des dommages infligés aux cotylédons par les altises était plus faible chez ces deux lignées à feuilles pubescentes que chez le cultivar Westar en l’absence de traitement insecticide et comparable à celle observée chez le cultivar Westar en cas de traitement insecticide. Une résistance par antixénose et antibiose a été observée en laboratoire lorsque des fausses-teignes des crucifères (Plutella xylostella (Linnaeus); Lepidoptera: Plutellidae) étaient mises en présence des lignées à forte densité de trichomes AtGL3+ et K 5-8. Bien que les fausses-teignes des crucifères aient déposé autant ou même plus d’œufs sur les lignées transformées que sur le cultivar Westar, dans le cadre de bioessais d’alimentation, les chenilles ont quitté les sujets de la lignée AtGL3+ et ont infligé moins de dommages aux lignées transformées qu’au cultivar Westar. Aucune baisse de rendement agronomique ou de rendement grainier n’a été observée chez le cultivar K-5-8. Nos données confirment l’utilité de manipuler les gènes régulateurs de la densité des trichomes pour accroître la résistance des plantes aux insectes ravageurs des Brassicacées.

Date de modification :