Start-up of dry anaerobic digestion system for processing solid poultry litter using adapted liquid inoculum.

Rajagopal, R. et Massé, D.I. (2016). « Start-up of dry anaerobic digestion system for processing solid poultry litter using adapted liquid inoculum. », Process Safety and Environmental Protection, 102, p. 495-502. doi : 10.1016/j.psep.2016.05.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous voulions obtenir les critères de conception de base pour créer des systèmes de digestion anaérobie en voie sèche (DAVS) qui traitent de la litière de volaille (LV) solide contenant du foin (STmélange : 68,6 %) à l’aide d’un inoculum liquide adapté. Nous avons évalué l’effet des taux d’alimentation de matière organique (TAMO) et le mode opératoire (en particulier le mode inoculum liquide-recirculation-percolation) en deux phases, de manière à ce que les TAMO de 5,4 et de 21,6 g SV/kginoculum SV/j soient maintenus pour les phases 1 et 2, respectivement. Nous avons aussi expérimenté les modes de recirculation descendant et ascendant de l’inoculum liquide dans le système DAVS. Les digesteurs ont fonctionné à une température psychrophile (20 °C) et la durée des cycles était respectivement de 26 et 38 jours pour les phases 1 et 2. Nos résultats montrent un rendement spécifique en méthane de 0,147-0,162 L/g SValim pour la phase 1 avec une teneur en méthane de 35‑39 %, tandis qu’à la phase 2, les rendements ont été de 61‑70 % inférieurs à ceux de la phase 1. Même si la digestion de la LV a été possible à un TAMO < 5,4 SV/kginoculum SV/j, la forte teneur en azote de la LV a inhibé la digestion, en particulier avec un TAMO plus élevé. Cependant, un inoculum adapté à une concentration d’AKT > 20 g/L pourrait limiter l’inhibition. La recirculation descendante est recommandée pour un fonctionnement simplifié.

Date de modification :