Mass spectrometry of organic matter influenced by long-term pedogenesis and a short-term reclamation practice in an Oxisol of Brazil.

Monreal, C.M. (2016). « Mass spectrometry of organic matter influenced by long-term pedogenesis and a short-term reclamation practice in an Oxisol of Brazil. », Canadian Journal of Soil Science, 96(1), p. 64-85. doi : 10.1139/cjss-2015-0026  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On sait peu de choses concernant l’influence de la pédogenèse et des pratiques de restauration du sol sur la composition chimique de la matière organique dans les oxisols érodés. Les auteurs ont étudié les effets à long terme de la pédogenèse et de 8 années de restauration du sol sur la matière organique présente dans la couche supérieure de 5 cm d’un oxisol du Brésil érodé artificiellement. Le site expérimental a fait l’objet de traitements répétés sous la végétation indigène, tandis qu’on a retiré mécaniquement la couche supérieure de 8,6 m d’un site adjacent afin d’en faire un site témoin sur le plan de l’érosion. L’oxisol érodé avait subi des travaux de restauration sous forme de plantation d’espèces indigènes d’arbres et de graminées, après enrichissement avec des boues usées. Les chercheurs ont recouru à un spectromètre de masse à ionisation portatif avec pyrolyse pour caractériser la matière organique. L’abondance de la plupart des classes de matière organique et de carbone organique diminue dans l’ordre suivant : sol intact > sol restauré >> sol érodé. Lorsqu’on effectue une comparaison avec le témoin érodé, on constate que la matière organique du sol naturel est très humifiée et que des colloïdes du fer, de l’aluminium et du silicium la stabilisent. La matière organique humifiée et thermiquement stable du sol naturel et du sol érodé utilisé comme témoin renferme surtout des alkylaromatiques, des lipides, des phénols combinés à des monomères de la lignine, des dimères de la lignine et des N-hétérocycliques. Celle du sol restauré est moins humifiée et moins stable que celle de l’oxisol naturel, avec d’importants apports d’hydrates de carbone, d’acides aminés et de stérols ayant pour origine les boues usées et des résidus végétaux.

Date de modification :