Injection and nitrification inhibitor improve the recovery of pig slurry ammonium nitrogen in grain crops in Brazil.

Gonzatto, R., Chantigny, M.H., Aita, C., Giacomini, S.J., Rochette, P., Angers, D.A., Pujol, S.B., Zirbes, E., De Bastiani, G.G., et Ludke, R.C. (2016). « Injection and nitrification inhibitor improve the recovery of pig slurry ammonium nitrogen in grain crops in Brazil. », Agronomy Journal, 108(3), p. 978-988. doi : 10.2134/agronj2015.0462  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Il faut des pratiques de gestion efficaces pour les systèmes de cultures sans travail du sol (STS) fertilisées avec du lisier de porc (LP). Nous avons évalué l’effet du mode d’application (à la volée vs injection) avec ou sans l’inhibiteur de nitrification dicyandiamide (DCD), sur la récupération d’azote ammoniacal (NH4–N) du LP dans une rotation de culture sur deux ans (maïs [Zea mays L.]/avoine [Avena strigosa L.]/maïs/blé [Triticum aestivum L.]) dans un système irrigué sans travail du sol. Chaque culture a reçu du LP au moment de l’ensemencement. La fraction NH4-N du LP a été enrichie au 15N pour que l’on puisse reconnaître l’azote absorbé du LP appliqué à l’ensemencement par rapport à celui appliqué par les années passées. Comparativement à l’application en surface, l’injection de LP a entraîné une augmentation de l’absorption de 22 kg N ha–1 chez le maïs en régime de faibles précipitations, probablement parce que l’application par injection réduit la volatilisation de l’ammoniac. Cet effet était peu important en régime de précipitations élevées et chez les cultures d’hiver en général. En revanche, le DCD a doublé l’absorption de NH4–N du LP chez le maïs (+24 kg N ha–1) en régime de précipitations élevées, sans doute parce qu’il y avait moins de pertes d’azote par lessivage, alors que le gain était plus faible en conditions plus sèches ainsi que chez les cultures d’hiver en général. Étant donné cette réponse complémentaire à l’injection, la rétention du NH4–N du LP dans le système sol-plante durant la succession des cultures a été maximisée lorsque le LP était injecté en combinaison avec du DCD, soit une augmentation de 19 à 23 % par rapport à l’injection ou au DCD seuls. L’injection de LP traité au DCD est donc recommandée pour maximiser l’absorption de NH4–N du lisier et minimiser les pertes environnementales en système irrigué sans travail du sol dans le sud du Brésil.

Date de modification :