Innovative technologies for the mitigation of mycotoxins in animal feed and ingredients -- A review of recent patents.

Zhu, Y., Hassan, Y.I., Watts, C., et Zhou, T. (2016). « Innovative technologies for the mitigation of mycotoxins in animal feed and ingredients -- A review of recent patents. », Animal Feed Science and Technology, 216, p. 19-29. doi : 10.1016/j.anifeedsci.2016.03.030  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les mycotoxines sont des métabolites secondaires produits par certains champignons qui peuvent se trouver dans la filière alimentaire des aliments fabriqués pour les animaux. Parmi les mycotoxines importantes sur le plan agricole, mentionnons l’aflatoxine B1 (AFB1), le désoxynivalénol (DON), la zéaralénone (ZEA), le nivalénol (NIV), la fumonisine B1 (FUB1), l’ochratoxine A (OTA), la citrinine (CIT) et la patuline (PAT). Les pertes économiques et les inquiétudes en matière de santé résultant de la fréquence accrue des contaminations par des mycotoxines ont attiré l’attention de chercheurs qui explorent de nouvelles méthodes d’inactivation et de détoxification de ces substances. Les stratégies de décontamination proposées comprennent l’élimination des mycotoxines des céréales contaminées, la réduction de la biodisponibilité des mycotoxines dans le tube digestif des animaux ou la décomposition directe des mycotoxines dans les aliments des animaux. Avec ces trois mécanismes en tête, différentes approches ont été mises au point et optimisées telles que l’adsorption, le traitement chimique et la biotransformation par des microorganismes ou des enzymes capables de dégrader les mycotoxines. Nous résumons ici les différentes techniques de détoxification et les diverses applications industrielles signalées (brevetées et en instance de brevet) au cours des cinq dernières années (2010–2015). Le fait de mieux comprendre ces méthodes de détoxification novatrices et les tendances en matière de développement ne peut que profiter à l’industrie des aliments du bétail et des animaux d’élevage et contribuera à assurer la mise en place de pratiques de gestion pré- et post-récolte qui maximisent la sécurité des consommateurs et les profits de l’industrie de l’élevage et des industries connexes.

Date de modification :