Environmental benefits of canola production in 2010 compared to 1990: A life cycle perspective.

MacWilliam, S., Sanscartier, D., Lemke, R.L., Wismer, M., et Baron, V.S. (2016). « Environmental benefits of canola production in 2010 compared to 1990: A life cycle perspective. », Agricultural Systems, 145, p. 106-115. doi : 10.1016/j.agsy.2016.03.006  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La présente étude visait à examiner la variation temporelle de la performance environnementale de la production de canola associée aux changements touchant les pratiques de gestion et de production survenus dans les Prairies canadiennes. Nous avons quantifié certains effets environnementaux de la production de canola en 2010 et en 1990 dans les zones de sol gris, noir et brun foncé/brun de l’Ouest du Canada (l’analyse de 1990 a été limitée à l’Alberta pour des raisons de disponibilité de données). L’analyse du cycle de vie (jusqu’à la sortie de l’exploitation agricole) a été effectuée par tonne de canola. Nous avons observé peu de différences concernant les effets environnementaux entre les zones de sol dans le système de production de 2010. Les différences entre les zones étaient généralement plus marquées dans le système de production de 1990. La production et l’utilisation d’engrais (production et émissions des champs) ainsi que l’utilisation d’équipement agricole (pour le travail du sol, la récolte, etc.) étaient les principaux facteurs contributifs, représentant jusqu’à 95 % des effets environnementaux de la production de canola au cours des deux périodes étudiées. De façon générale, les effets environnementaux associés à la production d’une tonne de canola ont diminué entre 1990 et 2010. Au cours des deux dernières décennies, la quantité de carburants utilisés et d’engrais appliqués par tonne de canola a diminué, ce qui a provoqué une baisse des émissions de gaz à effet de serre et une amélioration de la qualité de l’écosystème (à l’exception de l’acidification). L’amélioration du profil environnemental de la production de canola entre 1990 et 2010 est due à une combinaison de facteurs, notamment au perfectionnement des pratiques culturales, concernant entre autres le travail du sol et l’adoption à grande échelle de cultivars de canola hybride tolérants aux herbicides, qui ont entraîné une augmentation des rendements moyens et de l’efficacité de l’utilisation des intrants agricoles.

Date de modification :