Relationship between sperm apoptosis and bull fertility: in vivo and in vitro studies.

Erickson, L., Kroetsch, T.G., et Anzar, M. (2015). « Relationship between sperm apoptosis and bull fertility: in vivo and in vitro studies. », Reproduction, Fertility and Development, 28(9), p. 1369-1375. doi : 10.1071/RD14417  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Avec cette étude, nous avons voulu confirmer le lien entre changements membranaires et nucléaires et apoptose dans les spermatozoïdes de taureaux fertiles sur le terrain afin de prédire la fertilité des taureaux utilisés pour la reproduction naturelle de même que pour étudier le rôle des spermatozoïdes présentant des coupures de l’ADN dans le développement embryonnaire précoce. Avec l’expérience 1, nous avons déterminé le lien entre la fertilité et différentes populations de spermatozoïdes au moyen d’épreuves à l’annexine V et à l’iodure de propidium et du marquage TUNEL (marquage au dUTP des extrémités de coupures de l’ADN par la désoxynucléotidyl-transférase). La fertilité des taureaux était liée aux spermatozoïdes vivants (p < 0,05), nécrosés (p < 0,01) et présentant des coupures de l’ADN (p < 0,001). Avec l’expérience 2, nous avons déterminé le pourcentage de spermatozoïdes présentant de l’ADN coupé chez 15 taureaux utilisés pour la reproduction naturelle et évalué leur potentiel de fertilité en utilisant un modèle de régression mis au point dans l’expérience 1. L’écart de fertilité prévu chez les taureaux variait de –7,3 à 2,4. Dans l’expérience 3, nous avons évalué l’effet des spermatozoïdes présentant des coupures de l’ADN sur la segmentation in vitro et la production de blastocystes, avec 30 000 ou 300 000 spermatozoïdes par gouttelette. La présence de coupures sur l’ADN des spermatozoïdes a nui à la segmentation (p < 0,05), et ce, quelle que soit la concentration des spermatozoïdes. Lorsque la concentration de spermatozoïdes était faible, la production de blastocystes était plus faible (p < 0,05) chez les spermatozoïdes dont l’ADN présentait beaucoup de coupures. En conclusion, la fréquence de coupures de l’ADN des spermatozoïdes est un marqueur utile pour prédire le potentiel de fertilité d’un taureau. Les spermatozoïdes ayant des coupures à l’ADN ont eu des effets défavorables sur le développement précoce de l’embryon.

Date de modification :