Control of Apple Clearwing Moth, Synanthedon myopaeformis, with Tree-trunk Applications of Reduced-risk Insecticides, Nematodes and Barriers.

Judd, G.J.R., Bedford, K.E., et Cossentine, J.E. (2015). « Control of Apple Clearwing Moth, Synanthedon myopaeformis, with Tree-trunk Applications of Reduced-risk Insecticides, Nematodes and Barriers. », Journal of Entomological Science of British Columbia, 112, p. 69-83.

Résumé

La sésie du pommier (Synanthedon myopaeformis Borkhausen) (Lepidoptera: Sesiidae) a été découverte en 2005 dans un verger de pommiers à Cawston, en Colombie-Britannique. Cette espèce xylophage envahissante originaire d’Europe est devenue une source de préoccupation importante dans les vergers de pommiers à haute densité où les porte-greffes nanisants sont attaqués par les chenilles xylophages. Nous avons réalisé sept essais avec des insecticides à risque réduit utilisés pour la production de pommes en régime classique (sept traitements) et biologique (trois traitements) dans deux vergers commerciaux à haute densité comprenant plusieurs variétés de pommiers, à Cawston. Nos objectifs consistaient à : 1) évaluer plusieurs nouveaux insecticides de synthèse comportant des propriétés chimiques nouvelles présumés à risque réduit; 2) évaluer l’efficacité de plusieurs substances pulvérisables certifiées biologiques, incluant des nématodes, 3) comparer l’efficacité de divers produits à divers moments durant la saison de croissance. En mai et octobre 2008 et en juin 2009, des traitements curatifs uniques ciblant les chenilles matures présentes dans les assemblages greffon-porte-greffe ont été effectuées dans 2 000 L d’eau ha-1 à l’aide d’un pistolet produisant une pression de 200 lb/po2. Parmi les sept traitements évalués, seul le régulateur de croissance d’insectes Rimon® 10 EC (à base de novaluron en concentré à 10 %), appliqué à raison de 2,4 L m.a. ha-1, a systématiquement causé une réduction significative des taux d’émergence des adultes en comparaison des traitements témoins. Appliqués à deux reprises en traitements préventifs durant la période de vol des mâles adultes, en 2008, les produits Altacor®, Belt®, Delegate™ et Rimon ont tous entraîné une réduction significative des taux d’émergence des adultes l’année suivante. Le Rimon a causé la plus forte réduction ( 96,4 %). Lors d’un essai similaire effectué en 2009, seul le Rimon a entraîné une réduction des effectifs l’année suivante. Utilisés sous forme d’un seul traitement curatif ou de deux traitements préventifs, les biopesticides Entrust®, Crocker’s Fish Oil® et Purespray Green Oil™ se sont révélés inefficaces contre le ravageur, quel que soit le moment de l’année où ils ont été utilisés. Appliqué à raison de 1×105 nématodes juvéniles infectieux/100 mL d’eau/arbre, le nématode Steinernema feltiae (Filipjev) a entraîné une réduction significative des effectifs du ravageur lors d’un essai réalisé au printemps de 2008. En 2009, lors de deux essais consacrés uniquement au nématode, l’application sur les troncs d’une barrière constituée d’une pâte de sciure de bois au-dessus des applications de nématodes effectuées en mai ou en juin a permis de réduire de façon significative les taux d’émergence des adultes. L’application à des fins curatives de Rimon 10 EC sur les troncs à la dose testée est recommandée pour la lutte contre la sésie du pommier dans les vergers de pommiers biologiques. À l’heure actuelle, il n’existe actuellement aucune méthode de lutte organique efficace contre la sésie du pommier, mais les résultats obtenus avec les barrières appliquées sur les troncs et les nématodes pourraient justifier la conduite d’études plus approfondies.

Date de modification :