FaRXf1: a locus conferring resistance to angular leaf spot caused by Xanthomonas fragariae in octoploid strawberry.

Roach, J.A.G., Verma, S., Peres, N.A., Jamieson, A.R., van de Weg, E., Bink, M.C.A.M., Bassil, N.V., Lee, S., et Whitaker, V.M. (2016). « FaRXf1: a locus conferring resistance to angular leaf spot caused by Xanthomonas fragariae in octoploid strawberry. », Theoretical and Applied Genetics (TAG), p. 1-11. doi : 10.1007/s00122-016-2695-1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La tache angulaire causée par le Xanthomonas fragariae est la seule maladie bactérienne importante chez la fraise cultivée (Fragaria ×ananassa). Même si la maladie peut diminuer le rendement marchand de la production hivernale annuelle en Floride jusqu’à 8 %, aucun cultivar résistant à la maladie n’a encore été commercialisé. Des spécimens sauvages résistants ont déjà été identifiés (US4808 et US4809) dans les quatre clades génétiques du X. fragariae, et l’introgression du caractère dans le matériel génétique du type commercial vivace de la plante a été amorcée. Des rapports précédents indiquaient une forte héritabilité du caractère, mais proposaient des modèles d’héritabilité à un et à plusieurs locus. Cette étude visait à déterminer le mode de transmission de la résistance, à identifier le locus en cause et à commencer l’introgression de la résistance dans le matériel génétique adapté à la Floride. Nous avons observé de la résistance dans des essais au champ menés sur deux ans avec des plantes inoculées de quatre familles biparentales de US4808 et US4809. La résistance présentait une ségrégation 1:1 dans toutes les familles, laissant supposer un allèle dominant dans un seul locus. En utilisant le génotypage sélectif avec la puce IStraw90 Axiom® SNP et la détection de QTL fondée sur la généalogie, nous avons identifié un seul QTL à effet majeur dans deux familles biparentales, chacune issue des spécimens résistants. L’analyse à haute résolution des courbes de fusion a permis de valider la présence du QTL dans des populations distinctes. Celui-ci se trouvait dans les régions 33,1–33,6 Mpb (F. vesca vesca v1.1 référence) et 34,8–35,3 Mpb (F. vesca bracteata v2.0 référence) du groupe de liaison 6D des deux sources de résistance et a été désigné FaRXf1. La caractérisation de ce locus facilitera la sélection assistée par marqueurs pour la mise au point de cultivars résistants.

Date de modification :