Effect of heavy metals on seed germination and seedling growth of common ragweed and roadside ground cover legumes.

Bae, J., Benoît, D.-L., et Watson, A.K. (2016). « Effect of heavy metals on seed germination and seedling growth of common ragweed and roadside ground cover legumes. », Environmental Pollution, 213, p. 112-118. doi : 10.1016/j.envpol.2015.11.041  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le sud du Québec, les espèces végétales utilisées comme couvre-sol supplémentaire le long des routes (Trifolium spp.) peinent à s’établir près des grands axes routiers et ne contribuent donc pas à l’établissement du gazon. Les espaces laissés libres sont susceptibles d’être envahis par des mauvaises herbes telles que la petite herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia). Notre hypothèse était la suivante : le stress dû aux métaux lourds peut entraîner ce type de changement dans la composition des espèces en bordure de route. Nous avons réalisé une expérience en chambre de croissance afin d’évaluer les effets de différents métaux (Zn, Pb, Ni, Cu et Cd) sur la germination des semences et le comportement des semis chez la petite herbe à poux (A. artemisiifolia), mauvaise herbe qui pousse le long des routes, et des légumineuses utilisées comme couvre-sol (Coronilla varia, Lotus corniculatus et Trifolium arvense). Tous les métaux ont inhibé la germination du T. arvense; l’effet le moins marqué à cet égard a été obtenu pour l’A. artemisiifolia. Le Pb et le Ni en concentrations faibles ont favorisé l’initiation de la germination chez l’A. artemisiifolia. Le Zn, le Pb et le Ni n’ont pas eu d’effet sur la germination du L. corniculatus, mais celle­ci a été inhibée par le Cu et le Cd. Le taux de germination du C. varia a diminué sous l’effet du Ni, du Cu et du Cd, et la germination a été retardée par le Zn et le Pb. Les apports de métaux ont nui à la croissance des semis de toutes les espèces étudiées, l’effet inhibiteur étant plus grand sur la croissance des parties souterraines que sur la croissance des parties aériennes. Le plus faible taux de mortalité des semis a été enregistré chez l’A. artemisiifolia et le taux le plus élevé, chez le T. arvense après exposition aux métaux. Les semis de L. corniculatus et de C. varia ont survécu à l’exposition à des concentrations élevées de Zn, de Pb et Cd. En conclusion, l’établissement de l’A. artemisiifolia en bordure de route pourrait être associé à la plus grande tolérance de l’espèce aux métaux lourds. Les résultats de l’étude ont également révélé que le L. corniculatus pourrait être utilisé comme couvre-sol supplémentaire dans les sols contaminés par des métaux le long des routes dans le sud du Québec, et plus particulièrement dans les sites contaminés au Zn et au Pb.

Date de modification :