Reed canarygrass biomass and silage as affected by harvest date and nitrogen fertilization.

Bélanger, G., Tremblay, G.F., Bertrand, A., Mongrain, D., Parent, G., Savoie, P., Massé, D.I., Gilbert, Y., et Babineau, D. (2016). « Reed canarygrass biomass and silage as affected by harvest date and nitrogen fertilization. », Canadian Journal of Plant Science, 96, p. 413-422. doi : 10.1139/cjps-2015-0245  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’alpiste roseau (Phalaris arundinacea L.) pourrait être cultivé pour sa biomasse et servir à la production d’énergie, mais on sait peu de choses sur la méthode de gestion idéale pour cette plante dans les régions septentrionales de l’Amérique du Nord. Les auteurs ont examiné les conséquences de trois dates de récolte (fin juillet, début septembre et mi-octobre) dans un régime à coupe unique et de quatre taux d’application des engrais N (0, 40, 80 et 160 kg de N par hectare) sur la biomasse et les propriétés de l’ensilage de l’alpiste roseau semé en 2007, puis fauché et ensilé en 2008 et 2009, après application printanière d’engrais azotés. Repousser la récolte de la fin juillet à la mi-octobre diminue le rendement en matière sèche (MS) de la biomasse (−0,8 Mg de MS par hectare), la digestibilité réelle in vitro de la MS (DRIV; −79 g par kg de MS), la digestibilité in vitro des fibres au détergent neutre (FDN) (DFDN; −126 g par kg de FDN) et la concentration de K (−7.4 g par kg de MS), mais on note une augmentation de la concentration d’hydrates de carbone solubles (+14,7 g par kg de MS) et de cendres (+8,5 g par kg de MS). Lorsque le taux d’application des engrais N passe de 0 à 160 kg de N par hectare, on observe une hausse du rendement en MS de la biomasse (+4,3 Mg de MS par hectare) ainsi que de la concentration de FDN (+29 g par kg de MS) et de fibres au détergent acide (+32 g par kg de MS) dans la biomasse, alors qu’il y a diminution de la DRIV (−65 g par kg de la MS) et de la DFDN (−76 g par kg de FDN). La concentration de cendres n’est pas touchée. Le pH de l’ensilage ainsi que la concentration de lactate et de N-NH3 indiquent que la fermentation est adéquate, peu importe la date où a lieu la récolte et le taux d’application des engrais N.

Date de modification :