A note comparing the welfare of Zebu cattle following three stunning-slaughter methods.

Neves, J.E.G., Paranhos da Costa, M.J.R., Roça, R.O., Faucitano, L., et Gregory, N.G. (2016). « A note comparing the welfare of Zebu cattle following three stunning-slaughter methods. », Meat Science, 117, p. 41-43. doi : 10.1016/j.meatsci.2016.02.033  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans cette étude, nous avons évalué le bien-être des bovins durant la saignée après un abattage avec ou sans étourdissement. En tout, 434 taureaux ont été répartis dans trois types d’abattage : étourdissement par projectile captif pénétrant (PCP), suivi de la saignée thoracique (PCP, N = 279), étourdissement par projectile captif non pénétrant, suivi de l’abattage halal (PCNP, N = 67) et abattage shehita sans étourdissement préalable (SHE, N = 88). Nous avons pris quatre mesures du degré de conscience et du retour de la sensibilité 20 et 60 secondes après le saignement pour déterminer le bien-être des animaux. Il s’agit de la fréquence des réponses à la stimulation des naseaux et au pincement de la langue, le clignement spontané des yeux et la respiration rythmique. Chez les bovins étourdis, toutes les réponses étaient absentes 20 et 60 secondes après la saignée; chez les bovins SHE, ces réponses ont été observées chez 7, 4, 10 et 100 % des animaux, respectivement. L’étourdissement par projectile non pénétrant a dû être répété chez 46 % des animaux et avec le projectile pénétrant, chez 2 % des animaux (p < 0,05). L’abattage religieux sans étourdissement préalable risque plus d’entraîner de la souffrance, de la douleur et de la détresse chez les animaux.

Date de modification :