Solubilization ability of Rahnella sp. W25 under buffering condition and its acetic-producing characteristics.

Li, N., Qiao, Z.W., Hong, J.P., Xie, Y.H., et Zhang, T.Q. (2015). « Solubilization ability of Rahnella sp. W25 under buffering condition and its acetic-producing characteristics. », Microbiology China, 42(9), p. 1727-1735.

Résumé

Objectif : La présente étude visait à mieux comprendre le mécanisme de solubilisation du phosphate chez le Rahnella sp. W25 de même que sa capacité de solubilisation dans des conditions tamponnées. Méthodes : La régulation du pH de la solution nutritive a été réalisée par agitation en flacon en vue de la détermination de l’incidence du pouvoir tampon sur la capacité de solubilisation du phosphate du Rahnella sp. W25 dans un sol simulé. La capacité de solubilisation et les caractéristiques de production d’acide acétique ont été évaluées avec différentes sources de carbone et de phosphore, au moyen du test du facteur unique et de la chromatographie liquide à haute performance. Résultats : Les résultats ont montré que la teneur en phosphore disponible avait atteint un sommet après 120 h dans la solution de phosphate tricalcique. Le changement de la teneur en phosphore disponible et du pH de la solution présentait une corrélation négative significative (P0,01). Après 48-96 h de culture, la souche W25 présentait un pouvoir tampon supérieur, et la différence de teneur en phosphore disponible entre la régulation du pH avec et sans NaOH n’était pas significative (P0,05). La souche W25 était affaiblie après 120 h de culture et avait essentiellement perdu son pouvoir tampon après 168 h de culture. La capacité de solubilisation variait de manière significative selon les différentes sources de carbone utilisées (P0,05). L’ordre observé pour la capacité de solubilisation était le suivant : glucose, lactose, sucrose, mannitol, amidon. Cette capacité variait également de manière très significative selon les différentes sources de phosphore utilisées (P0,01). L’ordre était le suivant : phosphate tricalcique, phosphate de fer, phosphate d’aluminium, phosphate moulu, roche phosphatée. Le type et la concentration des acides organiques différaient selon les sources de carbone et de phosphore utilisées. La capacité de solubilisation de la souche W25 était liée à la fois au type et à la concentration des acides organiques. Conclusion : Les résultats de cette étude pourraient permettre d’effectuer des recherches approfondies sur le mécanisme de solubilisation du phosphate et fournir la base théorique de l’application du Rahnella sp.

Date de modification :