Diversité de champignons mycorhiziens arbusculaires d’un bas fond halomorphe.

Jmal, Z., Labidi, S., Dalpé, Y., Slim, S., Lounès-Hadj Sharaoui, A., et Ben Jeddi, F. (2015). « Diversité de champignons mycorhiziens arbusculaires d’un bas fond halomorphe. », Journal of New Sciences Agriculture and Biotechnology, 18(2), p. 648-657.

Résumé

Les champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) jouent un rôle crucial pour la survie des végétaux poussant en sols peu productifs, particulièrement dans les dépressions à fond plat halomorphes (sebkhas). Nous avons étudié la diversité de la flore et les caractéristiques du sol dans douze sites autour d’une sebkha, dans le nord-est de la Tunisie. Nous avons examiné la colonisation des racines des plantes prélevées par les CMA. En outre, nous avons extrait les spores de CMA d’échantillons de sol prélevés au printemps. Nous avons dénombré les spores ainsi isolées et avons identifié les espèces de CMA, qui étaient au nombre de sept : Funneliformis geosporus, Rhizophagus irregularis, Claroideoglomus etunicatum, Funneliformis mosseae, Septoglomus constrictum, Rhizophagus diaphanus et Rhizophagus fasciculatus. La diversité des CMA et des espèces végétales dans les sites d’étude variait en fonction de la salinité du sol. La conductivité électrique du sol allait de 2,18 mS cm-1 (S5) à 98,67 mS cm-1 (S3). Dans tous les sites étudiés, sauf S2, S5 et S8, la salinité du sol a été classée comme très élevée (>16 mS cm-1). Ces sites étaient caractérisés par la présence des espèces de CMA suivantes : Funneliformis geosporus et Claroideoglomus etunicatum. Seulement 29 des 68 espèces de plantes récoltées présentaient des arbuscules à l’intérieur de leurs racines. Ces plantes appartenaient aux familles des Astéracées, des Fabacées, des Oxalidacées, des Malvacées et des Poacées, et 41 % des plantes analysées faisaient partie de la famille des Astéracées.

Date de modification :