Revision of the Palaearctic species of Eupelmus (Eupelmus) Dalman (Hymenoptera: Chalcidoidea: Eupelmidae).

Gibson, G.A.P. et Fusu, L. (2016). « Revision of the Palaearctic species of Eupelmus (Eupelmus) Dalman (Hymenoptera: Chalcidoidea: Eupelmidae). », Zootaxa, 4081(1), p. 1-331. doi : 10.11646/zootaxa.4081.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cent quatre espèces existantes du genre Eupelmus Dalman (Hymenoptera: Eupelmidae: Eupelminae), dont 76 espèces du sous-genre E. (Eupelmus, sont reconnues comme étant présentes dans la région paléarctique au terme d’une révision des espèces paléarctiques de ce sous-genre. Les 25 espèces suivantes sont décrites comme nouvelles : E. (Eupelmus) adustus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) angustifrons Gibson & Fusu sp. nov., E. Eupelmus) bicolor Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) brachypterus Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) brachystylus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) brachyurus Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) fasciatus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) gelechiphagus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) hayei Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) infimbriatus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) iris Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) kamijoi Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) lanceolatus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) luteipes Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) magdalenae Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) mehrnejadi Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) melanostylus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) punctatifrons Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) setosus Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) tanystylus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) tetrazostus Gibson & Fusu sp. nov., E. (Eupelmus) vanharteni Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) weilli Fusu & Gibson sp. nov., E. (Eupelmus) xenium Fusu & Gibson sp. nov. et E. Eupelmus) zebra Fusu & Gibson sp. nov. Parmi les espèces du genre Eupelmus déjà décrites, 17 sont nouvellement rangées dans le sous-genre E. (Eupelmus), 10 dans le sous-genre E. (Episolindelia Girault) et 8 dans le sous-genre E. (Macroneura Walker). Les espèces suivantes sont officiellement transférées dans le sous-genre E. Macroneura) à partir du genre Macroneura : E. (M.) algiricus (Kalina, 1981) comb. nov., E. (M.) coleophorae (Kalina, 1981) comb. nov., E. (M.) impennis (Nikol’skaya, 1952) comb. nov., E. (M.) longicornis (Kalina, 1981) comb. nov., E. (M.) pleuratus (Kalina, 1981) comb. nov. et E. (M.) sugonyaevi (Kalina, 1981) comb. nov. Le nom Eupelmus (Eupelmus) kalinai Gibson & Fusu nom. nov. est proposé en remplacement d’E. (Eupelmus) algiricus Kalina, 1988, un homonyme secondaire d’E. (M.) algiricus (Kalina 1981). Les nouveaux synonymes suivants sont proposés : Eupelmus scolyti Liao, 1987 syn. nov. d’E. (Eupelmus) formosae/i} Ashmead 1904, et Eupelmus nigricauda Nikol’skaya, 1952 syn. nov. d’E. (Eupelmus) microzonus Förster 1860. Eupelmus gueneei Giraud, 1870 et Eupelmus xambeui Giard, 1900 sont transférés dans le sous-genre Arachnophaga (Parasolindenia Brues) sous les noms A. (P.) gueneei (Giraud) comb. nov. et A. (P.) xambeui (Giard) comb. nov., et Eupelmus kim Nikol’skaya, 1952 est transféré dans le genre Brasema Cameron sous le nom B. kim (Nikol’skaya) comb. nov. Eupelmus puparum Newport 1840 est transféré dans le genre Pteromalus Swederus (Pteromalidae) sous le nom P. puparum (Newport) comb. nov., un homonyme secondaire de P. puparum (Linnaeus, 1758), et Ceraphron brachynterae Schwägrichen, 1835 est retiré du genre Eupelmus et des Eupelmidae et traité comme incertae sedis. Des lectotypes sont désignés pour Eupelmus azureus Ratzeburg, 1844, Pteromalus cordairii Ratzeburg, 1844, Eupelmus hostilis Förster, 1860 et Eupelmus splendens Giraud, 1872. Des néotypes sont désignés pour Pteromalus audouinii Ratzeburg, 1844 et Eupelmus bedeguaris Ratzeburg, 1852. Les espèces E. (Eupelmus) orthopterae (Risbec, 1951) et E. (Eupelmus) peculiaris Narendran (2011) sont mentionnées pour la première fois comme présentes dans la région paléarctique. Sont retirées de la liste des espèces tenues pour présentes dans la région paléarctique les espèces E. (Eupelmus) afer Silvestri, 1914 (zone afrotropicale) et E. (Eupelmus) longicorpus (Girault, 1915) (région australasienne), la première étant comparée à E. confusus Al khatib, 2015, et la deuxième, à E. iranicus Kalina, 1988 et à E. kalinai. Sept groupes informels d’espèces sont reconnus aux fins de la comparaison des espèces, soit les groupes fulgens-, fulvipes-, iranicus-, orientalis-, splendens-, stramineipes- et urozonus-. Le dernier groupe ne contient que l’E. urozonus Dalman et cinq autres espèces qui ont été distinguées initialement sur la base de données moléculaires. Les femelles de la totalité des 76 espèces du sous-genre E. (Eupelmus) reconnues comme présentes dans la région paléarctique sont incluses dans une clé, décrites et illustrées. Les mâles de 44 de ces espèces sont inclus dans une clé et illustrés, quoique les mâles des groupes fulvipes- et urozonus- ne soient pas tous différenciés les uns des autres.

Date de modification :