Diversity of Mycotoxin-Producing Black Aspergilli in Canadian Vineyards.

Qi, T., Renaud, J.B., McDowell, T.W., Seifert, K.A., Yeung, K.K.-C., et Sumarah, M.W. (2016). « Diversity of Mycotoxin-Producing Black Aspergilli in Canadian Vineyards. », Journal of Agricultural and Food Chemistry. doi : 10.1021/acs.jafc.5b05584  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Plusieurs espèces d’Aspergillus produisent de l’ochratoxine (OTA) et/ou des fumonisines sur les raisins de cuve et les raisins de table. Les espèces pertinentes et leurs mycotoxines ont été étudiées dans un certain nombre de régions viticoles dans le monde, mais on ne trouve pas de données comparables pour les vignes canadiennes. Nous avons effectué une étude de plusieurs années sur l’aspergille noire dans les vignes de Niagara, en Ontario, pour déterminer la diversité des espèces présentes et analyser le risque de contamination des raisins de cuve de cette région par l’OTA et les fumonisines. De 2012 à 2014, nous avons isolé 253 souches d’aspergille noire d’échantillons de sol et de fruits de 10 variétés de raisins. Nous avons identifié les isolats par séquençage de l’ADN et obtenu les résultats suivants : Aspergillus welwitschiae (43 %), Aspergillus uvarum (32 %), Aspergillus brasiliensis (11 %), Aspergillus tubingensis (9 %) et Aspergillus niger (4 %). L’espèce Aspergillus carbonarius, principale productrice d’OTA sur les raisins ailleurs dans le monde, n’a été isolée qu’une seule fois, et il s’agit du premier signalement au Canada. Les 10 souches d’A. niger ont produit des fumonisines, mais, en revanche, seulement 26 % des 109 souches d’A. welwitschiae en ont produit; de plus, aucune souche de ces deux espèces n’a produit d’OTA. Nous avons recherché l’OTA et les fumonisines dans des échantillons de raisin provenant des sites où les souches à potentiel mycotoxigène ont été isolées. Nous avons détecté la fumonisine B2 (FB2) dans 7 échantillons de raisin sur 22 (32 %) dans des concentrations comprises dans la plage 1‑15 ppb, mais nous n’avons pas détecté d’OTA. En outre, nous avons détecté les fumonisines non aminées récemment décrites dans 3 échantillons de raisin sur 22. Nos résultats donnent à penser que certaines aspergilles productrices de fumonisines pourraient être présentes dans les vignes de l’Ontario, mais, à l’heure actuelle, le risque de contamination des raisins semble faible. Le risque de contamination par l’OTA dans les vins du Niagara est lui aussi peu élevé à cause de la faible présence d’A. carbonarius.

Date de modification :