Knockdown of Polyphenol Oxidase Gene Expression in Potato (Solanum tuberosum L.) with Artificial MicroRNAs.

Chi, M., Bhagwat, B., Tang, G., et Xiang, Y. (2016). « Knockdown of Polyphenol Oxidase Gene Expression in Potato (Solanum tuberosum L.) with Artificial MicroRNAs. », Methods in Molecular Biology (Clifton, N.J.), 1405, p. 163-178. doi : 10.1007/978-1-4939-3393-8_15  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La mise au point de variétés de cultures à faible activité de la polyphénol oxydase (PPO) est importante pour l’industrie alimentaire en raison du brunissement oxydatif provoqué par cette enzyme, qui représente une cause majeure de la détérioration des produits récoltés, de la perte de qualité dans ces produits et dans les aliments transformés. Nous avons montré récemment qu’il était possible de produire des pommes de terre avec un phénotype de brunissement réduit en inhibant l’expression de plusieurs isoformes du gène codant la PPO avec des micro-ARN (miARN) artificiels. Nous avons utilisé une population d’ARN à 21 nucléotides pour guider le silençage des transcrits du gène de la PPO dans les tissus de la pomme de terre. Voici certains des avantages de cette technologie : les petites molécules d’ARN sont transformées génétiquement; le silençage hors cible peut être évité ou minimisé à l’étape de conception des miARN artificiels; et l’exactitude et l’efficacité des procédés peuvent être vérifiées à toutes les étapes à l’aide de techniques de biologie moléculaire. Nous décrivons ici les méthodes employées pour : 1) la transformation et la régénération des pommes de terre avec des vecteurs de miARN artificiels; 2) la détection de l’expression des miARN artificiels; 3) l’identification des produits de clivage des transcrits géniques ciblés; et 4) la détermination du niveau d’expression des isoformes du gène de la PPO dans les pommes de terre.

Date de modification :