Amino acid composition of grape (Vitis vinifera L.) juice in response to applications of urea to the soil or foliage.

Hannam, K.D., Neilsen, G.H., Neilsen, D., Midwood, A., Millard, P., Zhang, Z., Thornton, B., et Steinke, D. (2016). « Amino acid composition of grape (Vitis vinifera L.) juice in response to applications of urea to the soil or foliage. », American Journal of Enology and Viticulture, 67(1), p. 47-55. doi : 10.5344/ajev.2015.15015  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les applications d’azote sur les feuilles de vigne ou au sol au stade de la véraison peuvent améliorer les teneurs du jus de raisin en azote assimilable par les levures (AAL) et prévenir la croissance excessive des vignes, une maturation tardive et l’altération des propriétés des fruits qui est parfois associée à l’application antérieure de doses élevées de N durant la saison de culture. Cependant, les conséquences de l’application foliaire et de l’application au sol d’azote en fin de saison sur l’AAL, et plus précisément sur les profils des acides aminés présents dans le jus de raisin, ont rarement été comparées directement. Sur une période de deux ans, nous avons mesuré, dans des vignobles de Merlot et Pinot gris irrigués au goutte-à-goutte, les concentrations d’acides aminés présents dans le jus de raisin provenant de vignes auxquelles on avait appliqué de l’urée à trois reprises autour du moment de la véraison, à raison de 3,8 g N/vigne (application foliaire ou application au sol). L’application foliaire d’urée (sous forme de solution à 2 % p/v) était habituellement plus efficace pour ce qui est d’augmenter les concentrations d’ammonium et d’acides aminés dans le jus; l’application au sol d’urée a toutefois permis d’améliorer les concentrations de certains acides aminés dans le jus au site du vignoble de Pinot gris. Les changements survenus dans les profils d’acides aminés du jus de raisin, observés à la suite des applications foliaires de N mais pas des applications au sol de N, pourraient avoir une incidence sur la qualité du vin. L’application d’urée marquée au 15N au site du vignoble de Pinot gris a montré qu’un plus grand pourcentage d’engrais azoté était incorporé aux acides aminés du jus de raisin lorsque l’urée était appliquée aux feuilles plutôt qu’à la surface du sol. Les applications foliaires d’urée en fin de saison offrent un moyen fiable et efficace d’améliorer l’AAL du jus de raisin. D’autres études doivent être réalisées pour examiner la variabilité des effets des traitements pour les sites et les cultivars soumis à différentes pratiques culturales, et pour comprendre l’incidence de la modification des profils d’acides aminés dans le jus sur la qualité du vin.

Date de modification :