Applications of CPPs in genome modulation of plants.

Ziemienowicz, A., Pepper, J., et Eudes, F. (2015). « Applications of CPPs in genome modulation of plants. », Methods in Molecular Biology (Clifton, N.J.), 1324, p. 417-434. doi : 10.1007/978-1-4939-2806-4_28  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les peptides de pénétration cellulaire (CPP) forment une classe de courts peptides connus pour pénétrer les cellules vivantes (translocation) par la membrane cellulaire. Plusieurs CPP peuvent se lier à des macromolécules (cargos) comme de l’ADN, de l’ARN et des protéines et les introduire dans des cellules vivantes, ce qui en fait d’excellents agents de transduction et de transfection sans grande cytotoxicité. Même si leur utilisation est bien établie dans les systèmes cellulaires de mammifères, au cours des dix dernières années, c’est leur utilité comme agents de transfection dans les cellules végétales qui a été explorée. Leur efficacité a été démontrée dans des clades de monocotylédones et de dicotylédones de même que dans différentes cultures de cellules et de tissus, des feuilles jusqu’aux protoplastes. Les facteurs qui influent sur les CPP et leur transport de molécules ont été examinés, particulièrement ceux touchant la paroi cellulaire des végétaux ainsi que les classes de CPP utilisées dans les systèmes cellulaires végétaux. Nous savons que l’internalisation dans les cellules végétales de la plupart des peptides libres résulte principalement de la translocation directe à travers la membrane cellulaire, alors que les complexes ou conjugués de CPP – cargos macromoléculaires pénètrent par macropinocytose. De plus, la fonctionnalisation des CPP a donné lieu à la production de peptides ayant des caractéristiques de transport spécialisées, par exemple pour le ciblage subcellulaire. Ainsi, l’utilisation de CPP chez les plantes se révèle prometteuse pour la transgénèse de même que pour la régulation et la modification du génome.

Date de modification :