Natural attributes and agricultural implications of somatic genome variation.

Li, X.-Q. (2016). « Natural attributes and agricultural implications of somatic genome variation. », Current Issues in Molecular Biology (CIMB), 20, p. 29-46.

Résumé

Dans cet article, nous expliquons le concept de réseau génomique, décrivons différentes variations du génome somatique et examinons l’impact agricole de telles variations. Le réseau génomique d’une cellule est composé de tout le matériel génétique de la cellule et celui-ci peut influer à la fois sur les fonctions et le devenir de la cellule. Le génome somatique d’une plante est le réseau génomique qui se trouve dans les cellules des tissus somatiques et dans les cellules non reproductrices du pollen et des ovules. Différentes variations du génome somatique (qui équivalent à peu de choses près à la variation somagénétique) peuvent se produire : des variations de la stœchiométrie, de la ploïdie et de la séquence. Chez un organisme multicellulaire, le terme « variation du génome somatique » comprend la variation dans une partie de l’organisme et la génération, par des moyens somatiques, d’individus avec un nouveau génotype original résultant de la reproduction sexuée. Chez un organisme unicellulaire, la variation génomique dans un noyau somatique touche l’organisme entier, puisque celui-ci n’est constitué que d’une seule cellule. La croissance, le développement et l’évolution des organismes vivants requièrent à la fois la stabilité et l’instabilité de leur génome. La variation du génome somatique touche beaucoup plus d’éléments que la mutation génétique et a d’importantes répercussions en agriculture.

Date de modification :