Effects of forage family on apparent ruminal synthesis of B vitamins in lactating dairy cows.

Castagnino, D.S., Seck, M., Beaudet, V., Kammes, K.L., Voelker Linton, J.A., Allen, M.S., Gervais, R., Chouinard, P.Y., et Girard, C.L. (2016). « Effects of forage family on apparent ruminal synthesis of B vitamins in lactating dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS). doi : 10.3168/jds.2015-10319  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons procédé à deux expériences pour déterminer les effets de la famille de fourrage (légumineuses vs graminées) sur la synthèse ruminale apparente (SRA) et l’approvisionnement post-ruminal de vitamines B. Des vaches laitières en lactation de race Holstein munies de canules ruminale et duodénale ont reçu une ration contenant soit de l’ensilage de luzerne (LU), soit de l’ensilage de dactyle pelotonné (DP) comme seule source de fourrage dans des expériences réalisées selon un plan croisé. L’expérience 1 comparait des rations contenant de la LU et du DP [∼23 % de fourrage à fibres insolubles dans les détergents neutres (NDF) et ∼27 % de NDF totales] offertes à 8 vaches pendant deux périodes de traitements de 15 jours. L’expérience 2 comparait des rations contenant de la LU et du DP (∼25 % de fourrage NDF et ∼30 % de NDF totales) offertes à 13 vaches pendant deux périodes de traitements de 18 jours. Nous avons analysé les vitamines suivantes : thiamine, riboflavine, niacine, vitamine B6, folates et vitamine B12 dans les aliments offerts et dans le digestat duodénal. Pour déterminer la synthèse ruminale apparente, nous avons utilisé le flux duodénal de chaque vitamine moins son absorption. La famille de fourrage a influé sur l’absorption, le flux duodénal et la SRA des vitamines B. Dans les deux expériences, les rations de LU ont entraîné une hausse de l’absorption de la vitamine B6 et une baisse de l’absorption des folates. Dans l’expérience 1, l’absorption de la riboflavine et de la niacine était plus importante avec la ration de DP, alors que dans l’expérience 2, l’absorption de thiamine était plus élevée et l’absorption de riboflavine, plus faible, avec la ration de DP. Malgré la faible contribution de ces ensilages à la teneur en folate de l’alimentation, l’absorption de folate a été plus grande avec les rations de DP qu’avec celles de LU en raison de la différence de contribution du tourteau de soja aux rations. La famille de fourrage n’a pas influé sur la SRA de niacine et de folates. Nous avons constaté une corrélation positive entre le flux duodénal d’azote microbien et la SRA de riboflavine, de niacine, de vitamine B6, de folates et de vitamine B12, mais la relation a eu tendance à être négative avec la SRA de la thiamine. La synthèse ruminale apparente des folates et de la vitamine B12 semble liée à l’activité de la biomasse microbienne. Les changements dans la composition des éléments nutritifs des rations ont sans doute influé sur la population microbienne du rumen et sur le métabolisme des vitamines B.

Date de modification :