Structural elucidation and in vitro fermentation of extracellular α-d-glucan from Lactobacillus reuteri SK24.003.

Miao, M., Ma, Y., Jiang, B., Cui, S.W., Wu, S.F., et Zhang, T. (2015). « Structural elucidation and in vitro fermentation of extracellular α-d-glucan from Lactobacillus reuteri SK24.003. », Bioactive Carbohydrates and Dietary Fibre, 6(2), p. 109-116. doi : 10.1016/j.bcdf.2015.09.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous avons examiné la structure moléculaire et le lien entre cette structure et les propriétés de fermentation in vitro de l’α‑D‑glucane issu de Lactobacillus reuteri SK24.003. Nous avons élucidé la structure de la chaîne par spectroscopie RMN 2D et déduit une unité récurrente possible. Durant la fermentation in vitro par le microbiote fécal, nous avons observé une population bactérienne initiale relativement faible durant les 6 premières heures d’incubation et une légère augmentation de l’α‑D‑glucane durant l’incubation de 12 à 48 heures. Nous avons constaté une baisse significative du pH (environ 2 unités) pour le microbiote fécal exposé à l’α‑D‑glucane. L’acide acétique, l’acide propionique, l’acide n‑butyrique de même que les acides gras à chaîne courte (AGCC) ont augmenté après l’incubation, et le D‑glucane a d’abord été fortement fermenté, ce qui s’est traduit par une production accrue d’AGCC à 12 heures. La valeur de l’acide n‑butyrique après une fermentation de 48 heures (1,29 mM) était plus élevée que celle de certains oilosaccharides prébiotiques commerciaux. Ces résultats donnent à penser que l’α‑D‑glucane pourrait être utilisé efficacement par les bactéries de l’intestin et être bénéfique pour la santé gastro-intestinale.

Date de modification :