Elucidating molecular structure and prebiotics properties of bioengineered α-D-glucan from Leuconostoc citreum SK24.002.

Miao, M., Jia, X., Jiang, B., Wu, S.F., Cui, S.W., et Li, X. (2016). « Elucidating molecular structure and prebiotics properties of bioengineered α-D-glucan from Leuconostoc citreum SK24.002. », Food Hydrocolloids, 54(Part B), p. 227-233. doi : 10.1016/j.foodhyd.2015.10.013  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Ces travaux visaient à produire l’α-D-glucane de bio-ingénierie à partir de Leuconostoc citreum SK24.002 et à en étudier la structure moléculaire et les propriétés prébiotiques. Nous avons mesuré les connectivités et les substitutions de l’α-D-glucane avec la RMN à deux dimensions et déduit la structure de la chaîne de l’unité répétitive. Pendant la fermentation fécale in vitro, nous avons observé une forte hausse de la population bactérienne, et les changements les plus importants se sont produits durant les premières 24 h de l’incubation. Une diminution du pH (environ 2,0) a aussi été constatée entre le temps 0 et 48 h de fermentation, comparativement au blanc (pH 6,8–6,6). La quantité d’acides gras à chaîne courte a augmenté durant la fermentation fécale discontinue en présence d’α-D-glucane et a atteint son maximum (30,01 mM) après 48 h de fermentation. La production la plus faible de gaz et la plus élevée d’acide butyrique après 48 h d’incubation a été obtenue avec l’α-D-glucane, comparativement à celles obtenues avec le dextrane ou le pullulane. De plus, c’est avec l’α-D-glucane que le microbiote des matières fécales humaines a produit le plus d’acide butyrique entre 24 et 48 h de fermentation. Ces résultats montrent que l’α-D-glucane pourrait être une bonne fibre pour la fermentation lente et qu’il pourrait avoir un effet positif sur l’homéostasie du microbiote intestinal.

Date de modification :