Precision feeding can significantly reduce lysine intake and nitrogen excretion without compromising the performance of growing pigs.

Andretta, I., Pomar, C., Rivest, J., Pomar, J., et Radünz, J. (2016). « Precision feeding can significantly reduce lysine intake and nitrogen excretion without compromising the performance of growing pigs. », Animal, p. 1-11. doi : 10.1017/S1751731115003067  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La présente étude visait à évaluer les effets du passage d’un plan alimentaire classique à une alimentation de précision, chez des porcs de croissance-finition, sur la performance, le bilan nutritif, les paramètres sériques et les coûts de l’alimentation. Pour ce faire, nous avons utilisé 70 porcs (30,4 ± 2,2 kg) dans une étude de performance de 84 jours. Les cinq traitements de l’expérience étaient les suivants : un plan d’alimentation de groupe en trois phases (témoin) obtenu par mélange de proportions fixes des aliments A (riches en nutriments) et B (pauvres en nutriments); quatre plans d’alimentation multiphases quotidiens individuels dans lesquels les proportions mélangées des aliments A et B étaient ajustées tous les jours pour satisfaire 110 %, 100 %, 90 % ou 80 % des besoins en lysine estimés à l’aide d’un modèle mathématique. Nous avons enregistré la prise alimentaire automatiquement au moyen d’un dispositif informatisé installé dans les mangeoires et pesé les porcs chaque semaine durant le projet. Nous avons estimé les caractères de composition corporelle par balayage avec un appareil à ultrasons et un densitomètre tous les 28 jours. Nous avons calculé l’excrétion d’azote et de phosphore par soustraction entre la rétention (tirée des mesures du densitomètre) et la prise alimentaire. Nous avons déterminé les coûts de l’alimentation à l’aide de données de 2013 sur le coût des ingrédients. La prise alimentaire, l’indice de conversion, l’épaisseur du gras dorsal, la masse corporelle en gras et les teneurs sériques en protéines totales et en phosphore étaient comparables d’un traitement à l’autre. Nourrir les porcs selon un plan quotidien fournissant 110 %, 100 % ou 90 % des besoins individuels estimés en lysine n’a pas influé non plus sur le poids, la masse protéique, le gain pondéral et la rétention d’azote comparativement aux animaux du plan d’alimentation de groupe. Cependant, nourrir les porcs individuellement avec des rations adaptées pour qu’elles correspondent à 100 % des besoins nutritionnels a permis de réduire (p < 0,05) la consommation de lysine digestible de 26 %, l’excrétion estimée d’azote de 30 % et les coûts de l’alimentation de 7,60 $ US/porc (environ 10 %) par rapport à l’alimentation de groupe. L’alimentation de précision est une méthode efficace pour accroître la durabilité de la production porcine sans compromettre la performance de croissance.

Date de modification :