Contact behaviour and mortality of wireworms exposed to six classes of insecticide applied to wheat seed.

van Herk, W.G., Vernon, R.S., Vojtko, B., Snow, S., Fortier, J., et Fortin, C. (2015). « Contact behaviour and mortality of wireworms exposed to six classes of insecticide applied to wheat seed. », Journal of Pest Science, 88(4), p. 717-739. doi : 10.1007/s10340-015-0697-4  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les semences traitées avec un insecticide sont couramment utilisées pour lutter contre les larves de taupin; la toxicité de l’insecticide est généralement inférée d’après la protection des cultures plutôt que d’être directement évaluée d’après la réaction des larves. Nous avons observé le comportement dans le sol de larves de taupin appartenant à deux espèces causant des dommages économiques, que nous avons exposées à des semences traitées avec 11 insecticides, à diverses doses ou selon diverses combinaisons. Nous avons exposé les larves de taupin au traitement durant 3 ou 24 h, puis avons évalué hebdomadairement, sur 12 à 42 semaines, la santé et la mobilité de 1030 larves ayant été en contact avec des semences. Nous avons observé que la bifenthrine, la tefluthrine et la λ­cyhalothrine avaient un effet répulsif considérable sur les larves de taupin et que divers autres insecticides avaient un certain effet répulsif à des doses élevées. Une proportion élevée de larves de taupin étaient moribondes après 24 h d’exposition aux traitements contenant du thiaméthoxame, du fipronil ou des doses élevées d’éthiprole, de cyazypyr, de chlorpyrifos et de spinosad, mais cet effet n’a pas été observé chez les larves exposées à la bifenthrine, à la tefluthrine, au chlorantraniliprole, au spirotetramat ou à de faibles doses d’éthiprole, de cyazypyr et de chlorpyrifos. Nous avons observé des taux de mortalité élevés dans le cas de tous les traitements contenant du fipronil, mais des taux de mortalité nuls avec la bifenthrine, la tefluthrine, la λ-cyhalothrine, le chlorantraniliprole, le spirotetramat, le spinosad ou de faibles doses de cyazypyr. La combinaison du thiaméthoxame au fipronil ou à des doses élevées de chlorpyrifos entraînait une diminution de la toxicité du deuxième composé. Ces résultats expliquent en grande partie pourquoi une protection des cultures a été observée malgré l’absence de diminution des populations de larves de taupin dans le cadre des études d’efficacité portant sur les semences de blé traitées avec divers pyréthroïdes et néonicotinoïdes, et ils donnent à penser que des résultats semblables pourraient être obtenus avec d’autres insecticides qui induisent seulement une morbidité temporaire. La présente épreuve biologique offre la possibilité d’évaluer rapidement les insecticides proposés pour la lutte contre les larves de taupin avant que ceux-ci fassent l’objet d’essais au champ exigeant en main-d’œuvre et coûteux.

Date de modification :