Communication Bréve : La capacité antioxydante des muqueuses intestinales des porcelets sevrés ayant reçu une diète contenant les mycotoxines de Fusarium et l'efficacité des suppléments commerciaux vendus comme agents détoxifiant.

Van Le Thanh, B., Lessard, M., Chorfi, Y., et Guay, F. (2015). « Communication Bréve : La capacité antioxydante des muqueuses intestinales des porcelets sevrés ayant reçu une diète contenant les mycotoxines de Fusarium et l'efficacité des suppléments commerciaux vendus comme agents détoxifiant. », Canadian Journal of Animal Science, 95(4), p. 569-575. doi : 10.4141/CJAS-2015-037  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'habileté des additifs alimentaires commerciaux à prévenir les dommages oxydatifs imputables au déoxynivalénol (DON) chez les porcelets a été étudiée. Soixante porcelets (6,0±0,5 kg) ont été distribués de façon aléatoire à six diètes à base de blé-maïs-tourteau de soja : témoin (<0,5 mg kg−1 DON), diète riche en DON (4 mg kg−1 DON), ainsi que quatre diètes riches en DON avec suppléments de glucomannane (DON+GLUC), de levures, bactéries vivantes, enzymes et extrait végétal (DON+YBP), d'aluminosilicate (DON+ALS) ou d'un mélange d'agents de conservation (DON+PV). La concentration de malondialdéhyde (MDA) et l'activité de la glutathion peroxydase (GPx), de la catalase (CAT) et de la superoxyde dismutase (SOD) dans l'intestin grêle ont été mesurées après 14 jours. La diète enrichie en DON a fait augmenter la concentration de MDA dans le jéjunum, tout en faisant diminuer l'activité de la CAT dans le jéjunum et de la SOD dans l'iléon et augmentait celle de la GPx dans l'iléon (P<0,05). La diète DON+GLUC diminuait l'activité de la GPx et de la SOD (P<0,05) et tendait à diminuer la concentration de MDA dans le jéjunum (P<0,10). Les diètes DON+YBP, DON+PV et DON+ALS ont toutes diminué l'activité de la CAT dans le jéjunum, tandis que les diètes DON+YBP et DON+PV ont fait de même dans l'iléon (P<0,05). La diète DON+GLUC a fait diminuer l'activité de la SOD dans le jéjunum tandis que la DON+YBP l'a fait augmenter (P<0,05). Dans l'iléon, la diète DON+PV diminuait l'activité de la SOD tandis que la diète DON+ALS augmentait l'activité de la GPx (P<0,05). Aucune différence significative n'a été notée dans l'analyse de la capacité antioxydante totale dans les tissus intestinaux. Cette étude a démontré que la mycotoxine DON et les additifs anti-mycotoxiques modifient l’état oxydatif, incluant l'activité des enzymes antioxydantes (CAT, SOD et GPx) dans la muqueuse intestinale des porcelets. Cependant, les résultats ne permettent pas d'identifier l'enzyme antioxydante spécifique qui contrecarre l'effet du DON.

Date de modification :