L’évaluation du tourteau de canola dérivé des graines de Brassica (B.) juncea et B. napus comme source d’énergie chez les bouvillons des parcs d'engraissement.

Nair, J., Penner, G.B., Yu, P., Lardner, H.A., McAllister, T.A., Damiran, D., et McKinnon, J.J. (2015). « L’évaluation du tourteau de canola dérivé des graines de Brassica (B.) juncea et B. napus comme source d’énergie chez les bouvillons des parcs d'engraissement. », Canadian Journal of Animal Science, 95(4), p. 599-607. doi : 10.4141/cjas-2015-055  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude avait pour but l’évaluation de la substitution du grain d'orge par deux sources de tourteau de canola (CM – « canola meal ») dérivées de Brassica napus et B. juncea sur la performance des bouvillons des parcs d'engraissement. Les bouvillons croisés [n=300 ; poids corporel initial (BW – « body weight »)=311±23 kg] ont été attribués à 25 enclos avec chaque enclos attribué aléatoirement à l'un de cinq traitements. La diète de semi-finition témoin consistait de 39 % d'ensilage d'orge, 30,4 % de grains d'orge, 22,8 % de brome et 7,8 % de suppléments, tandis que la diète de finition témoin consistait de 88,3 % de grain d'orge, 4,4 % d'ensilage d'orge et 7,3 % de suppléments [sur une base de matières sèches (DM – « dry matter »)]. Les diètes témoins ne contiennent pas de CM pendant les phases de semi-finition et de finition. Les diètes traitements incluaient 15 et 30 % de tourteau de B. napus ou de B. juncea pendant la semi-finition et 10 et 20 % pendant la finition. Le tourteau de canola remplace les grains d'orge dans les deux phases. Dans chaque phase, les données ont été analysées selon un arrangement factoriel 2×2 plus un témoin. Les bouvillons ayant reçu les diètes substituées de CM pendant la phase de semi-finition avaient de plus grandes (P<0,05) ingestions de matières sèches (DMI – « dry matter intake »), gains moyens quotidiens (ADG – « average daily gain ») et BW à la fin par rapport aux bouvillons ayant reçu la diète témoin. Il n'y a pas eu d'effet (P>0,05) du traitement sur l'indice de consommation (G:F – « gain to feed ratio ») et l’énergie nette calculée pour le maintien (NEm) et le gain (NEg). Pendant la finition, les DMI et ADG ne différaient pas (P>0,05) entre les traitements. L'efficience alimentaire, le NEm et le NEg ont diminué (P<0,05) avec le niveau de 20 % de CM par rapport à 10 %. Sur toute la période d'alimentation, les niveaux de G:F, NEm et NEg étaient réduits (P<0,05) avec une plus grande inclusion de CM dans la diète. Le pourcentage de bouvillons qui obtenaient la cote Canada AAA étaient réduit (P<0,05) par le CM. Ces résultats indiquent que le CM, sans égard au type, a une plus faible valeur d’énergie nette que les grains d'orge et qu'il n'est donc pas un substitut énergétiquement équivalent aux grains céréaliers sur toute la période d'alimentation.

Date de modification :