Diets containing different fermentable substrates can affect mucosal and systemic immune parameters in rats under homeostatic conditions.

Shastri, P., McCarville, J.L., Brooks, S.P.J., Kalmokoff, M.L., et Green-Johnson, J.M. (2016). « Diets containing different fermentable substrates can affect mucosal and systemic immune parameters in rats under homeostatic conditions. », Journal of Functional Foods, 20, p. 422-432. doi : 10.1016/j.jff.2015.11.021  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons examiné l’effet de rations contenant différents substrats fermentescibles (amidon résistant, son d’avoine et son de blé) sur les paramètres immunitaires des tissus gastro-intestinaux et systémiques du rat dans des conditions homéostatiques. Seule la ration contenant le son de blé a modifié les populations de cellules T et B dans la rate et les nœuds lymphatiques mésentériques. L’analyse du profil des cytokines des tissus a révélé des concentrations accrues des substances suivantes dans l’iléon : chimiokine CINC-1 (cytokine-induced neutrophil chemoattractant), interleukine 4 (IL-4), IL-10 et facteur de croissance transformant bêta 1 (TGF-β1) chez les rats qui ont reçu le son de blé, alors que chez ceux qui ont reçu le son d’avoine, c’est dans le côlon que les concentrations de CINC-1, d’IL-6 et de TGF-β1 étaient les plus élevées. Dans le foie, les concentrations de TGF-β1 ont augmenté chez les rats qui ont reçu l’amidon résistant et le son d’avoine. Nous avons aussi observé des différences en fonction du sexe dans les paramètres immunitaires des rats qui avaient reçu le son de blé. Il est clair que les différents substrats alimentaires fermentescibles ont des effets distincts sur l’activité immunitaire dans des conditions homéostatiques. Ces résultats jettent un éclairage nouveau sur les effets immunitaires des fibres et des amidons utilisés comme suppléments alimentaires.

Date de modification :