Cropping practices impact fungal endophytes and pathogens in durum wheat roots.

Esmaeili Taheri, A., Hamel, C., et Gan, Y.T. (2016). « Cropping practices impact fungal endophytes and pathogens in durum wheat roots. », Applied Soil Ecology, 100, p. 104-111. doi : 10.1016/j.apsoil.2015.12.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les avantages découlant de la culture du pois chiche (Cicer arietinum L.) pour les cultures de blé dur subséquentes [Triticum turgidum L. subsp. durum (Desf.) Husn.] sont moins importants que ceux découlant de la culture du pois (Pisum sativum L.) dans les Grandes Plaines d’Amérique du Nord. La rotation des cultures et les pratiques culturales connexes peuvent avoir une incidence sur les communautés de champignons dans le sol, qui peuvent à leur tour avoir un impact sur la productivité des cultures subséquentes. Nous avons réalisé deux expériences au champ afin d’évaluer l’effet la culture du pois et de la culture du pois chiche ainsi que de l’utilisation de fongicide foliaire dans les cultures de pois chiche sur la communauté de champignons hébergés dans les racines du blé dur cultivé subséquemment. Nous avons caractérisé les communautés de champignons présentes dans les racines saines et les racines infectées du blé dur parvenu à maturité au moyen d’une culture sur plaque et d’une méthode d’identification fondée sur la PCR. L’effet des pratiques culturales sur les communautés de champignons associées aux racines dépendait du type de racine et variait selon l’année. Les espèces de champignons jouant un rôle fonctionnel important étaient particulièrement touchées par certaines pratiques culturales. Les champignons antagonistes endophytes étaient moins abondants après la culture du pois chiche qu’après celle du pois, et étaient moins abondants après la culture du pois chiche avec fongicide qu’après la culture du pois chiche sans fongicide. Le cultivar de pois chiche CDC Vanguard a fait augmenter l’abondance des pathogènes hautement virulents dans les racines de blé dur, comparativement au cultivar de pois chiche CDC Luna et au pois. Nous concluons que l’effet négatif du pois chiche sur le rendement du blé dur pourrait être dû en partie à l’augmentation des champignons pathogènes résultant de la suppression des champignons antagonistes endophytes par le pois chiche.

Date de modification :