Effects of row-spacing and stubble height on soil water content and water use by canola and wheat in the dry prairie region of Canada.

Hu, W., Schoenau, J.J., Cutforth, H.W., et Si, B.C. (2015). « Effects of row-spacing and stubble height on soil water content and water use by canola and wheat in the dry prairie region of Canada. », Agricultural Water Management, 153, p. 77-85. doi : 10.1016/j.agwat.2015.02.008  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Des études ont été effectuées dans les régions relativement sèches des Prairies canadiennes pour examiner les effets de l’espacement des rangs et de la hauteur du chaume sur la teneur en eau du sol superficiel, l’utilisation de l’eau, le rendement et l’efficacité d’utilisation de l’eau dans les cultures de canola et de blé. À cette fin, des essais ont été menés séparément selon un plan expérimental en blocs aléatoires complets dans des champs de canola et des champs de blé à Central Butte et à Swift Current, dans la zone à sols bruns du sud-ouest de la Saskatchewan. À chaque site expérimental, deux facteurs et deux niveaux de facteur, soit un espacement des rangs de 30 et de 60 cm et une hauteur de chaume de 15 et de 30 cm, ont été déterminés. L’augmentation de l’espacement des rangs et de la hauteur du chaume entraînait généralement une augmentation de la teneur en eau du sol superficiel (0–30 cm); dans le cas de l’augmentation de la hauteur du chaume, la teneur en eau du sol superficiel présentait souvent une plus grande variabilité spatiale dans les deux sites expérimentaux. L’espacement des rangs et la hauteur du chaume n’ont eu que peu d’effet sur l’utilisation de l’eau par les deux types de cultures aux deux sites expérimentaux au cours des deux années de l’étude (2012 et 2013). Le rendement et l’efficacité d’utilisation de l’eau ont été 1,3–1,6 (Central Butte) et 1,0–1,2 (Swift Current) plus élevés avec un espacement de 30 cm entre les rangs qu’avec un espacement de 60 cm. La hauteur du chaume a eu peu d’effet sur le rendement et l’efficacité d’utilisation de l’eau. Il n’y a pas eu d’interactions entre l’espacement des rangs et la hauteur du chaume pour ce qui est de l’utilisation de l’eau, du rendement et de l’efficacité d’utilisation de l’eau pour le canola ou le blé. De façon générale, un espacement de 30 cm entre les rangs et une hauteur de chaume de 30 cm ont entraîné une augmentation de la teneur en eau du sol superficiel, du rendement et de l’efficacité d’utilisation de l’eau pour la plupart des combinaisons de type de culture, d’année et de site.

Date de modification :