Next step toward a molecular phylogeny of click-beetles (Coleoptera: Elateridae): Redefinition of Pityobiinae, with a description of a new subfamily Parablacinae from the Australasian Region.

Kundrata, R., Gunter, N.L., Douglas, H., et Bocak, L. (2015). « Next step toward a molecular phylogeny of click-beetles (Coleoptera: Elateridae): Redefinition of Pityobiinae, with a description of a new subfamily Parablacinae from the Australasian Region. », Austral Entomology. doi : 10.1111/aen.12185  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La famille des Elateridae forme l’une des plus grandes familles de coléoptères, et pourtant les interrelations entre les espèces qui la composent demeurent largement méconnues. Aucune donnée moléculaire n’est disponible pour la plupart des lignées, en particulier les taxons supragénériques pauvres en espèces. Dans le cadre de cette étude, nous avons cherché à établir les limites et la position phylogénétique des Pityobiinae sensu Calder (1996), groupe composé de plusieurs petits genres du Nouveau Monde et de l’Australasie, à l’aide des méthodes de maximum de vraisemblance et d’inférence bayésienne. Nous avons regroupé de nouvelles données de séquençage avec des données déjà entrées dans la banque de données GenBank pour produire une matrice finale contenant 178 taxons terminaux et couvrant les principales sous-familles d’Elateridae. Les topologies obtenues ont montré que les Elaterinae constituent un groupe sœur des autres lignées d’Elateridae et que les Agrypninae forment un groupe sœur du clade Morostomatinae + Dendrometrinae + Cardiophorinae + Negastriinae. Les membres des sous-familles Hemiopinae, Lissominae, Thylacosterninae et Pityobiinae forment des lignées basales au sein des Elateridae − Elaterinae. Nos résultats démontrent que les Lissominae constituent un groupe polyphylétique au sein duquel les Thylacosterninae forment une lignée terminale et les Oestodini, une lignée indépendante extérieure à ce clade. En conséquence, nous avons rétabli la sous-famille Oestodinae stat. nov. pour y loger les genres nord-américains Oestodes LeConte et Bladus LeConte. Nous avons transféré des Dendrometrinae aux Elaterinae les genres australiens Dicteniophorus Candèze, Drymelater Calder et Stichotomus Candèze. Les Pityobiinae apparaissant constitués de deux lignées distantes dans toutes les analyses, nous avons réduit la taille de cette sous-famille de manière à y inclure uniquement le genre nord-américain Pityobius LeConte et, sous toute réserve, le genre sud-américain Tibionema Solier, pour lequel nous ne disposions pas de séquences d’ADN. Nous proposons la sous-famille Parablacinae subfam. nov. pour les autres genres australiens et neo-zélandais auparavant classés dans les Phytobiinae. Cette nouvelle sous-famille comprend les genres Parablax Schwarz, Metablax Candèze, Wynarka Calder, Xuthelater Calder, Tasmanelater Calder et Parasaphes Candèze, ainsi que le genre Ophidius Candèze, transféré ici depuis la sous-famille des Elaterinae. Nous ne sommes pas parvenus à trouver des synapomorphies universellement diagnostiques liées à la morphologie des adultes pour les Parablacinae, problème récurrent en taxinomie des Elateridae. Des recherches additionnelles axées notamment sur l’établissement d’une phylogénie complète de la sous-famille et un nouvel examen de la morphologie des espèces qui la composent s’imposent comme une nécessité pour comprendre les limites et la classification de cette lignée.

Date de modification :